De « Psychose » à « Girl », le chemin de croix des trans

Je me souviens encore de ce que j’ai ressenti quand on a regardé Le Silence des Agneaux avec mes parents. La scène, terrifiante, où l’on apprend que Buffalo Bill, le serial killer qui dépèce ses victimes féminines pour porter leur peau, est une femme transgenre. Ma mère qui se cache les yeux derrière sa manche quand le personnage apparaît nu à l’écran pour la première fois, mon père qui rigole et peine à cacher son malaise. Et moi au milieu qui me demande si je dois m’attendre aux mêmes réactions quand je leur annoncerai que je suis une fille ». De son aveu, il a fallu un moment à Laura (prénom modifié), aujourd’hui jeune femme trans dans la trentaine, pour se remettre de la scène. Plus longtemps encore pour, enfin, se retrouver dans les personnages transgenres qu’elle voyait sur le grand ou le petit écran.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite