Accueil

« C’est notre devoir de forger le public »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Gergely Madaras, le futur directeur musical de l’OPRL (Orchestre philharmonique royal de Liège) , sera à la tête de son futur orchestre en cette fin de semaine. Il dirigera la version intégrale du ballet Daphnis et Chloé de Ravel avec le Chœur de Radio France et créera Jour de nuit de Philippe Boesmans avec David Kadouch en soliste. Une partition qu’il enregistrera dans la foulée, en même temps que les deux autres œuvres commandées au compositeur par l’OPRL (concerto pour violon et capriccio pour deux pianos et orchestres). Des premiers pas qui démontrent l’intérêt du chef hongrois pour la musique de notre temps. Nous l’avons interrogé sur les raisons de sa venue à Liège.

Qu’est-ce qui vous a attiré à Liège ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs