Accueil

« Nos yeux, ce sont les 550 caméras braquées sur les routes »

Les opérateurs

de Mobiris ont les yeux rivés sur les 26 tunnels de la capitale et le reste du réseau. Et la volonté d’assumer aussi

la gestion du trafic

en surface, via les feux. « Le Soir » s’est glissé dans la tour

de contrôle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 10 min

Lembouteillologie n’est pas une science (ni un terme) exacte… Aussi expérimentés soient les opérateurs trafic du centre Mobiris, jamais ils n’auraient prédit pareille congestion de l’ouest de Bruxelles ce jour pas si lointain où Ikea proposait les moules à huit euros. Ni la fermeture du tunnel Léopold II parce qu’un chaton y cherchait sa mère. Un banal accident suffit à provoquer trois heures de chaos alors qu’il est des sommets européens qui passent presque inaperçus.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs