Accueil

Un collisionneur de 100 kilomètres est né à Bruxelles

Plus de 500 physiciens venus de la planète ont tranché de ce que serait l’avenir du futur collisionneur circulaire (FCC) du Cern.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

La semaine dernière, plus de 500 physiciens de haut vol venus de la planète entière se sont réunis à Bruxelles pour prendre une série de décisions concernant l’avenir du futur collisionneur circulaire (FCC) du Cern. Unique au monde, il sera construit à la frontière entre la Suisse et la France, tout près de l’actuel « Large Hadron Collider » (LHC) qui a permis de vérifier l’existence expérimentale du boson scalaire de Brout, Englert et Higgs, valant ensuite le prix Nobel aux deux derniers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs