Accueil

Pour la rentrée, See U pense surtout « quartier »

Après un bon bilan estival, le projet d’occupation des casernes d’Ixelles entend maintenant encourager davantage la participation des riverains.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Baskets aux pieds et limonade bio à la main, Jonathan Ectors a de bonnes raisons d’être un chef de projet détendu. Le pilote du cargo See U, mandaté par le cartel Creatis/D-Side Group/Troisième Pôle – vainqueur d’un appel à projets régional attribué l’an dernier – pour veiller à la bonne coordination de l’occupation des casernes d’Ixelles jusqu’en décembre 2020, est aux commandes d’une arche de Noé qui semble voguer en eaux calmes. La première saison estivale de ce nouveau « village dans la ville » a battu son plein, laissant derrière elle un bilan plutôt sympathique. En 4 mois, ce sont près de 25.000 visiteurs qui se sont rendus sur les lieux au gré des afterworks électroniques, des ateliers de création en fablabs, des bourses aux plantes et autres visites guidées organisées sur le site.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs