Accueil

Le climat se réchauffe, les océans en pâtissent plus qu’on le croit

Le réchauffement affecte la capacité des océans et des glaces d’atténuer les impacts négatifs du changement climatique, alerte le Giec.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Des glaciers andins jusqu’à la fosse des Mariannes et aux plages du Zoute, le changement climatique est plus grave et plus rapide qu’on le pensait. Mauvaise nouvelle. Les mers qui recouvrent 71% de la surface du globe et les masses de glaces régulent notre climat. Les services rendus à la nature et aux hommes sont essentiels. C’est le message du dernier rapport du Giec sur les océans et la « cryosphère » (glaciers, banquise, permafrost, la couche de la terre gelée en permanence) adopté mardi. Quelles en sont les principales leçons ?

1

De plus en plus chaud

Comme des éponges, les océans absorbent plus de 90 % de la chaleur causée par les activités humaines. Entre 1993 et 2017, le rythme a plus que doublé par rapport à 1969-1993. Les mers ne captent pas que de la chaleur, elles absorbent aussi le CO2 qui s’y dissout. Depuis 1980, environ 30 % du CO2 atmosphérique passent dans l’eau.

2

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs