Accueil

Brussels Airlines : les pilotes prêts

à un gros effort

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Chez Brussels Airlines, la phase I de l’application de la loi Renault est le moment des suggestions des syndicats pour éviter les licenciements massifs dont la direction a annoncé son intention. À la surprise générale, les syndicats et l’association belge des pilotes (Beca : Belgian Cockpit Association) ont proposé une solution rare : les pilotes de la compagnie se disent volontaires pour diminuer leur salaire jusqu’à 45 % pendant 3 ans via une réduction significative du temps de travail afin de sauver l’outil. Le plan de restructuration de la direction de la compagnie aérienne prévoit, en effet, le départ d’environ 25 % des 4.200 personnes actuellement sur le payroll. Sur la table, afin de limiter les licenciements secs à environ 300 personnes, la direction propose la mise à la pension de 155 personnes, 92 mises à la prépension, le passage à 50 % des plus de 57 ans, un quatre-cinquième temps pour la tranche d’âge de 55 à 56 ans et la fin de 140 contrats temporaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs