Accueil

La France à nouveau visée par les terroristes

Un attentat a fait trois morts, jeudi matin à la basilique Notre-Dame de Nice. Il s’agit de la troisième attaque d’inspiration islamiste en un mois en France. Le pays est au niveau d’alerte « urgence attentat », le plus élevé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

A la veille de son reconfinement partiel, la France est rattrapée par un autre genre de crise déstabilisatrice : le terrorisme islamiste. Un Tunisien de 21 ans a fait irruption jeudi vers 9 heures du matin dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice. A quelques jours de la Toussaint, mais aussi le jour anniversaire de la naissance du prophète Mahomet, le jeune homme a égorgé, en tentant de la décapiter, une fidèle. Il a ensuite tué un sacristain de 45 ans ; la troisième victime, mortellement blessée, a tenté de se réfugier dans un café voisin où elle a succombé à ses blessures.

L’assaillant a pu être arrêté grâce à l’intervention de policiers municipaux (à Nice, les municipaux sont armés) dont le courage a été salué par le Premier ministre, Jean Castex. Le mobile terroriste « ne faisait aucun doute », selon le maire de Nice, Christian Estrosi (LR, droite). Le tueur a crié à de nombreuses reprises « Allah Akbar » (Dieu est grand), s’en est pris à un lieu de culte catholique à dessein.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs