Accueil

Naomi Osaka, un silence qui fait du bruit

La deuxième joueuse mondiale ne donnera pas de conférence de presse à Roland-Garros. Un manquement

à une obligation professionnelle justifié pour des raisons

de « santé mentale ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

L’annonce a fait l’effet d’une bombe à quelques jours du début du tournoi de Roland-Garros. Naomi Osaka, 2e joueuse mondiale, a décidé de ne participer à aucune conférence de presse, lors du Grand Chelem parisien, un rituel pourtant imposé par les instances du tennis mondial. « J’ai souvent eu le sentiment que les gens n’avaient aucun égard pour la santé mentale des sportifs et cela me frappe à chaque fois que je vois une conférence de presse ou que j’y participe », a expliqué la joueuse de 23 ans, lauréate de quatre tournois majeurs, sur les réseaux sociaux.

Le (futur) silence de Naomi Osaka a fait beaucoup de bruit. L’Américaine Serena Williams a été l’une des premières à la soutenir, commentant son post d’un « Ta vie t’appartient ! », elle qui avait brutalement mis fin à sa conférence de presse, en larmes, après sa demi-finale perdue face à Naomi Osaka justement, lors du dernier Open d’Australie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs