Accueil

Matej Mohoric, le «diesel»

Le troisième Slovène a triomphé en Bourgogne après un véritable numéro

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est assurément le moins ronflant des trois Slovènes au départ de cette Grande Boucle mais Matej Mohoric n’a pour autant rien d’un peintre tant, à seulement vingt-six ans, il propose désormais une victoire d’étape dans les trois Grands Tours.

Trois lignes d’un éclat évident dans un palmarès qui impose aussi deux maillots irisés, conquis chez les juniors puis les espoirs, et une myriade de places sur les classiques. 4e sur la Doyenne, 5e à Sanremo, 9e à Wevelgem, pour n’en pointer que quelques-unes ces trois dernières saisons pour un coureur passé pro à vingt ans avec une énorme pancarte mais qui n’a pas (encore) complètement éclaboussé le peloton de son talent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs