Accueil

DE LA MISSION SAMOYEDE A LA RTBF D'AUJOURD'HUI

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

De la mission Samoyède à la RTBF d'aujourd'hui

Si la guerre ultra-moderne ne peut plus se passer, jusqu'à l'excès, de la télévision - on l'a vu dans le conflit du Golfe... -, la radio demeure une arme redoutable dans les stratégies militaires.

Elle l'était, évidemment, bien davantage encore, il y a un demi-siècle. L'INR joua non seulement parfaitement son rôle, mais devait sortir renforcée du conflit avec la naissance des stations régionales. Coup d'oeil dans le rétroviseur...

Le 10 mai 1940, à l'aube, la Belgique se réveillait en sursaut: c'était, de nouveau, la guerre! À partir de 4 heures, les stations allaient émettre sans interruption. Communiqués officiels et avis à la population se succédaient. Georges Kuhn, premier rédacteur au journal parlé de l'INR, fut le premier à annoncer les bombardements allemands aux Belges.

Très vite, il apparut que les studios de la place Flagey n'étaient plus très sûrs. Dès le 11 mai, la radio déménageait dans une villa de Boitsfort.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs