Accueil

DES JOURNALISTES ONT-ILS COMPROMIS LA PERQUISITION D'ABRASAX?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Des journalistes ont-ils compromis la perquisition d'Abrasax ?

Un de nos confrères aurait-il commis une indélicatesse de nature à compromettre le résultat de la perquisition du 21 décembre dernier au siège de l'institut Abrasax, à Forchies-la-Marche ? Ce sont notamment nos confrères de «La Libre Belgique» qui mentionnaient ce fait dans leurs éditions de jeudi, signalant que les enquêteurs ont, en effet, appris que les deux hauts responsables d'Abrasax avaient reçu, dans la semaine précédant les perquisitions, la visite d'un journaliste qui leur avait appris que le grand maître suprême Anubis, Francis De-smedt à l'état civil, était cité dans un des dossiers mis à l'instruction à Neufchâteau.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs