Accueil

Des sections liégeoises quittent le Parti populaire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les sections du Parti populaire (PP) de Liège, Chaudfontaine, Huy et Trooz seront probablement bientôt affublées d’un nouveau nom. Un changement qui fait suite à la démission du vice-président du PP, le Hutois Philippe Chansay Wilmotte. Celui-ci pointe du doigt un dysfonctionnement au niveau de la démocratie interne du parti. Il reproche à Mischaël Modrikamen, président du PP, de concentrer le pouvoir de décision à lui seul et d’en écarter certains membres. « J’avais déjà déposé des motions en mars 2011 pour obtenir plus d’autonomie pour les provinces, par exemple, ça a été accepté mais la motion a été contestée par la suite. On voulait aussi créer un comité déontologique, il n’a jamais été mis en place, affirme-t-il. L’essentiel de la discorde ne repose donc pas sur le programme mais sur le système non démocratique du parti. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs