Deux de plus pour Edmonton Ferro (100 m) et Wymeersch (200 m) ont réussi les minimums pour le Mondial Atteindre Edmonton en trois bonds La bataille des sprinters a tenu ses promesses Kim Gevaert sur orbite RÉSULTATS

Deux de plus pour Edmonton Ferro (100 m) et Wymeersch (200 m) ont réussi les minimums pour le Mondial

Même s'il n'y eut qu'un record national égalé (perche féminine), l'édition 2001 des championnats de Belgique a tenu parfaitement la route, Anthony Ferro (100 m) et Erik Wymeersch (200 m) décrochant leur sélection pour Edmonton.

RICHARD VAN DE SYPE

Les sprinters ont à nouveau tenu l'affiche lors des championnats d'athlétisme au stade Roi-Baudouin ce week-end. Profitant des conditions climatiques idéales qui régnaient sur le plateau du Heysel, ils s'en sont donnés à coeur joie, offrant un spectacle de toute beauté.

Tel un boxeur voulant assener un K-O d'entrée de jeu à ses rivaux, Anthony Ferro frappa fort en série du 100 m (10.26) en réalisant le minimum pour les championnats du monde seniors.

Un résultat dont il fut le premier surpris et qui l'empêcha de se concentrer convenablement pour la finale.

Mon esprit était à des milliers de kilomètres d'ici et je n'ai pu reproduire la même course , avouait-il après la finale, où il subit la loi de Nathan Bongelo et d'Erik Wymeersch. Hélas pour ces deux athlètes qui avaient aussi réussi les minimums, le vent s'était montré trop généreux, soufflant au-delà des limites permises.

Les sprinters s'en sont

donné à coeur joie,

offrant un spectacle

de toute beauté

Le duel reprit de plus belle le dimanche sur 200 m, avec Kevin Rans comme arbitre supplémentaire.

Réagissant en véritable champion, Erik Wymeersch s'arracha dans la dernière ligne droite pour descendre de 12 centièmes de seconde sous les 20.72 exigés: 20.60. Quant à Ferro, il portait son record à 20.74, tandis que Kevin Rans, déjà vainqueur du saut à la perche avec un bond à 5,35 m, abaissait le record national junior de 20.91 à 20.82.

Pour Kim Gevaert, la tâche fut un peu moins compliquée, malgré la vaillante opposition de Nancy Callaerts, qui réalisa le minimumB pour Edmonton, ce qui devrait assurer la qualification d'une équipe de relais au Canada. Tant sur 100 que sur 200 m, la Brabançonne de Kampenhout améliora ses chronos de l'année, ce qui lui permettra de disputer les deux épreuves outre-Atlantique.

Mais limiter ces championnats aux seules épreuves de sprint serait un peu réducteur. Ainsi, Caroline Goetghebuer (3,95 m) égala le record de Belgique de saut à la perche détenu depuis 6 ans par Sophie Zubiolo. Joeri Jansen et Tom Omey se livrèrent un palpitant duel d'hommes qui tourna à l'avantage du Duffelois. Djeke Mambo fut poussé dans ses derniers retranchements par Michaël Velter au triple saut et David Branle, devancé au dernier essai de la longueur par Jan Guns, trouva la force morale nécessaire pour renverser la vapeur au tout dernier essai du concours et retomber à 7,77 m.

Pour le reste, ces deux journées apportèrent la confirmation du vent nouveau qui souffle sur l'athlétisme national. Ainsi, Thibaut Duval, qui a retrouvé ses sensations et a franchi 5,30 m à la perche, et Cédric Van Branteghem, qui causa la surprise de ces championnats en devançant Kjell Provost sur 400 m, se qualifièrent tout deux pour les championnats d'Europe espoirs à Amsterdam. La progression du Nivellois permet même de penser qu'il pourrait titiller le minimum pour Edmonton dans les semaines à venir. De plus, Kris Coene, qui participera aux championnats d'Europe juniors, porta le record national de sa catégorie au disque à 54,77 m, tandis que Leen Huyghebaert fixait celui du triple saut junior à 12,41 m. Enfin, cinq juniors réalisèrent les normes exigées pour aller aux championnats d'Europe de leur catégorie à Grosseto: Hanna Marien (100 m), Annelies Leroi (200 m), Nelle Van Doninck et Deborah Bier (400 m haies) et Björn Torben-Nielsen (400 m haies également. Voilà de quoi faire taire ceux qui prétendent que la relève est inexistante en Belgique.

Atteindre Edmonton en trois bonds JOËL GRÉGOIRE

Un champion plus morose que son dauphin, la situation sortait de l'ordinaire, samedi, à l'issue du podium du triple saut. Au terme d'un concours qui ne décolla qu'au sixième et dernier essai, Djeke Mambo était sacré avec un ultime bond à 16,29m, deux minutes à peine après les 16,16m du jeune Michaël Velter.

Champion virtuel durant ce court laps de temps, l'athlète de Dampicourt affichait pourtant une mine réjouie: J'y ai cru, bien sûr, même si je me doutais qu'il allait venir me chercher , justifiait-il. Mon dernier saut s'est révélé excellent, mais je suis entré trop tard dans le concours. Est-ce dû à la grandeur et à l'ambiance du stade? Je ne sais pas, cela se produit chaque fois ici...

Mieux vaut tard que jamais cependant puisque l'Arlonais s'en retournait avec un rang de vice-champion doublé d'un nouveau record personnel, 6 centimètres de mieux qu'aux interclubs et... 68 de mieux que l'an passé. Les sensations s'avèrent idéales. Outre une vitesse en progrès, je maîtrise mieux mes sauts. Compte tenu du fait que je suis resté à un pied de la planche et que j'ai également perdu à la réception, j'estime pouvoir atteindre 16,50m d'ici peu. Si possible à Amsterdam, à l'occasion des championnats d'Europe espoirs, son premier rendez-vous international.

Un niveau auquel rêve son vainqueur du jour, Djeke Mambo, à la nuance près que, dans son cas, international rime avec Mondial d'Edmonton et un minimum de 16,70m à réussir le plus rapidement possible. Le troisième essai mordu cet après-midi valait 16,50m, dommage! Il faut absolument me débarrasser de cet état d'esprit que la victoire est acquise face à la concurrence belge. J'éprouve le besoin d'être poussé, comme en France ou aux Etats-Unis. Si Michaël s'y était mis plus tôt... Mais bon, voilà une nouvelle rivalité bénéfique!

Déjà auteur d'un 16,56m de bonne facture (à Tucson) à l'aube de la saison, le cadet des Mambo possède actuellement le bon «feeling» mais manque cruellement d'occasions pour l'exprimer. Après le stage à Boulouris, du 2 au 8 juillet, se profilent déjà les Jeux de la Francophonie. Huit jours sur place avant les qualifications, le 19, la finale se déroulant le 23. Pile 24 heures avant la dernière limite d'inscription pour Edmonton...

La bataille des sprinters a tenu ses promesses

On attendait beaucoup de la lutte au couteau que devaient se livrer les sprinters et il faut bien avouer que l'on ne fut pas déçu.

Dès les séries, Anthony Ferro mit le feu aux poudres en améliorant son record personnel de 14 centièmes de seconde et en réussissant le minimum imposé pour le Mondial: 10.26.

Une bonne heure plus tard, Nathan Bongelo remit les pendules à l'heure en remportant la finale en 10.21 devant Wymeersch (10.23) et Ferro (10.29).

Le sprinter de poche forestois ne pouvait s'empêcher de faire la moue en apprenant la vitesse du vent (2,8 m/s).

Je suis à la fois déçu et heureux, commentait-il. Le titre me ravit mais une sélection pour Edmonton me tenait encore plus à coeur. Le problème est que les occasion manqueront dès maintenant. Je pars, en effet, en stage, dès aujourd'hui et il ne me reste plus que les Jeux de la Francophonie pour arriver à mes fins.

Pour Wymeersch, la vengeance ne mit pas longtemps à venir. Impressionnant en série du 200 m, il remporta la finale en 20.60 après un duel serré avec Ferro et se qualifiait pour Edmonton.

Je suis heureux d'avoir remporté une finale pareille, commentait-il. Ce résultat, je le dois à Hans Krayenhof, mon nouvel entraîneur qui a fait de moi un nouvel athlète. J'espère maintenant qu'on enverra un relais 4 x 100 m à Edmonton, car nous formons une équipe très unie et très performante.

Enfin, on n'oubliera pas d'avoir une pensée pour Patrick Stevens qui n'hésita pas à relever le gant malgré un entraînement réduit en raison d'une tendinite qui le perturbe depuis plus d'un mois.

Il mérite toute notre admiration , reconnaissait Erik Wymeersch, son rival de toujours. Malgré sa blessure, il a eu le courage de se présenter au départ et cela l'honore.

R. V.d.S.

Kim Gevaert sur orbite

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour Kim Gevaert. Alors qu'en 2000, elle courait désespérement après le chrono qui lui aurait ouvert les portes olympiques de Sydney, tout semble se dérouler comme dans un rêve pour la sociétaire de Vilvorde AC. Une victoire en Grand Prix à Hengelo ponctuée d'un chrono de choix lui avait ouvert la voie royale pour Edmonton mais ce succès n'a aucune mesure avec le superbe doublé accompli ce week-end au stade Roi-Baudouin. Réalisant au centième près le minimum exigé sur 200 m (23.06) samedi, elle réalisa son meilleur chrono de l'année sur 100 m (11.26) le lendemain.

Perfectionniste jusqu'au bout des ongles comme le sont les authentiques champions, la Brabançonne ne s'octroya pourtant pas une cote maximale pour le parcours accompli.

Si je devais attribuer une cote pour mon week-end, je me donnerais 16 sur 20, avance-t-elle modestement. Je ne suis, en effet, pas parfaitement satisfaite de mon 200 m. J'ai revu ma course à la télé samedi soir et j'en tire comme conclusion que je n'ai pas donné ma pleine mesure dans le virage. C'est un phénomène récurrent chez moi. Le double hectomètre est une discipline qui m'inspire la crainte et j'ai, dès lors, tendance à prendre un départ trop prudent. J'estime que samedi j'ai dû perdre 2 ou 3 dixièmes en ne donnant pas ma pleine mesure dès la mise en action et que j'ai par conséquent loupé le record de Belgique.

Toutes les idées de Kim sont maintenant tournées vers Edmonton mais elle ne s'aventure pas à faire des projections trop optimistes: Le sprint est une discipline où il est malaisé de se situer vraiment dans le contexte mondial. Je ne préfère dès lors pas tirer de plans sur la comète... Mais il est bien évident qu'une place en demi-finale ne serait pas pour me déplaire.

R. V.d.S.

Perche féminine:

record égalé

Venue pour le titre un an après un concours mouvementé, Caroline Goetghebuer est parvenue à ses fins, en soignant la manière qui plus est. Outre la première marche du podium de la perche féminine, celle qui a récemment été nommée ambassadrice LBFA pour promouvoir l'athlétisme a porté son record personnel de 3,91 m à 3,95 m, égalant ainsi la référence nationale de Sophie Zubiolo. Manque encore un petit centimètre pour obtenir son ticket pour les Universiades de Pékin dont elle rêve. (J. Gr.)

Les malheurs

de Sekanyambo

Un samedi à oublier au plus vite pour Olivier Sekanyambo, le sprinter de l'Excelsior ayant vu ses chances sur l'hectomètre réduites à néant après deux faux départs. Contestant le second, il exprimait d'autant plus de regrets qu'il se présentait doublement motivé après s'être vu signifier, une semaine plus tôt, qu'il ne pouvait disputer ce championnat national car non considéré comme Belge. Le feu vert, il ne le reçut que vendredi. Je bénéficie d'un statut de réfugié politique, assimilé comme Belge mais dont la naturalisation est en cours. Dès lors, lorsqu'on m'a demandé de m'adresser à ma fédération d'origine pour courir ici, je suis tombé des nues. Les apatrides peuvent s'inscrire, les réfugiés, non! (J. Gr.)

Trois doublés

Veerle Blondeel est une insatiable croqueuse de médailles. Comme l'an dernier, elle a réussi le doublé poids-disque. Elle a eu de la concurrence cette fois, puisque Kim Gevaert l'a imitée, tout comme Sandra Swennen, qui s'imposa à la longueur et au triple saut.

Militaires à Beyrouth

Jo Van Daele, Anja Smolders, Ruddy Walem et Koen Allaert n'ont pu prendre part aux championnats de Belgique. Ils participent, en effet, pour le moment aux championnats du monde militaires à Beyrouth.

De Paepe blessé

Patrick De Paepe, qui espérait réussir le minimum pour Edmonton en saut en hauteur, ne pourra pas réaliser son rêve. Absent cet hiver aux championnats indoor en raison d'une blessure, le Flandrien n'était pas présent non plus au stade Roi-Baudouin. Victime d'une déchirure à la cuisse, il devra probablement tirer un trait sur le reste de sa saison.

Céline Lete

à Amsterdam

En réussissant à franchir 3,80 m au premier essai lors d'un meeting à Montanbour (Allemagne), Celine Lete, la sauteuse à la perche de Herve, a réussi le minimum qualificatif pour les championnats d'Europe espoirs à Amsterdam.

Tia Hellebaut

ira à Edmonton

Deuxième en coupe d'Europe à Kaunas, Tia Hellebaut a amélioré son record personnel à l'heptathlon et réussi le minimum pour Edmonton. L'Anversoise a réalisé un total de 5.859 pts pour 5.820 exigé. Deuxième au classement du match derrière l'Estonie grâce aussi à Annelies De Meester (8e ; 5.237 pts) et Jo Vissers (13 e; 4.942 pts), la Belgique montera de division.

RÉSULTATS

HOMMES

100 m: (v.: + 2,8 m/s) 1. Bongelo (CSF), 10.21; 2. Wymeersch (RCG), 10.23; 3. Ferro (CSF), 10.29; 4. Caethoven (Lier), 10.63; 5. Reets (ESC), 10.67; 6. Stevens (AVT), 10.70; 7. Nuyts (Wibo), 10.75; 8. Kabuya (ESC), 10.75.

200 m: (v.: + 0,5 m/s) 1. Wymeersch (RCG), 20.60; 2. Ferro (CSF), 20.74; 3. Rans (Olse), 20.82; 4. Caethoven (Lier), 21.13; 5. Beyens (ACHL), 21.41; 6. Roobaert (DAC), 21.93; 7. Vereecke (Flac), 21.93; 8. Kabuya (ESC), 22.06; 9. Sekanyambo (ESC), 22.15.

400 m: 1. Van Branteghem (Ajax), 46.35; 2. Provost (RCG), 46.53; 3. Moens (VAC), 47.34; 4. Bakrim (CSF), 47.56; 5. Bosteels (ACW), 47.59; 6. Van Acoleyen (DCLA), 48.19; 7. Walthery (OEH), 48.22; 8. De Souter (RCG), 48.95; 9. Diricks (ADD), 48.96.

800 m: 1. Jansen (Duff), 1.47.17; 2. T. Omey (AZW), 1.47.42; 3. Rogge (RCG), 1.49.55; 4. Quintelier (VAC), 1.50.56; 5. Dahin (CABW), 1.51.15; 6. Millet (Hale), 1.51.72; 7. Van Mechelen (DCLA), 1.51.85; 8. T. Vandiest (CABW), 1.52.27.

1.500 m: 1. Vandewiele (AVMO), 4.00.37; 2. M. Vandiest (CABW), 4.01.51; 3. Rizki (Atle), 4.02.43; 4. Es-Saadi (DCLA), 4.02.87; 5. Clerbout (Lebb), 4.02.91; 6. Ouamari (ESC), 4.03.13; 7. Leenaerts (Roba), 4.03.30.

5.000 m: 1. Compernolle (Riem), 14.09.59; 2. Nemeth (CABW), 14.13.71; 3. Collignon (Herv), 14.16.56; 4. Devel (HF), 14.19.74; 5. Vandevelde (Duff), 14.26.56; 6. Rizki (Atle), 14.31.90; 7. Blommaert (Lebb), 14.32.19; 8. Clerbout (Lebb), 14.33.82.

110 m haies: (v.: - 0,1 m/s) 1. Nsenga (Ocan), 13.90; 2. Deveughele (Flac), 14.45; 3. Vangeneugden (OEH), 14.45; 4. Mambo (DACM), 14.57; 5. Broothaerts (ESC), 14.89; 6. Hubert (EA), 15.10; 7. Vlaeminck (KAAG), 15.30; 8. Meulders (Tuac), 15.32.

400 m haies: 1. Verleyen (AZW), 50.51; 2. Nys (AVT), 51.62; 3. B. Torben-Nielsen (AVT), 51.66; 4. R. Torben-Nielsen (FCL), 52.90; 5. Carly (Flac), 55.46; 6. Braibant (CABW), 53.50; 7. Faems (ACW), 53.99; 8. Trouillez (Grim), 54.81; 9. Gorts (Kape), 54.93.

3.000 m steeple: 1. Vergote (Riem), 8.55.69; 2. Fumière (DAC), 9.01.77; 3. Bekkali (FCL), 9.04.32; 4. Vermeiren (Lebb), 9.06.96; 5. De Vlieger (AVLO), 9.10.45; 6. Vanhelden (AVT), 9.11.32; 7. De Wit (Duff), 9.23.43.

Hauteur: 1. Stroobants (VAC), 2,14 m; 2. Hubert (EA), 2,08 m; 3. Braconnier (FCL), 2,00; 4. Debaets (ACW), 1,95; 5. Van de Walle (Riem), 1,95; 6. Marchal (CABW), 1,85.

Perche: 1. Rans (Olse), 5,35 m; 2. Duval (CABW), 5,30; 3. Rombaut (RCG), 5,30; 4. Simonet (FCL), 5,00; 5. Ledegen (EA), 4,60; 6. Jaspers (DCLA), 4,60; 7. Baune (Smac), 4,40; 8. Devos (Flac), 4,40.

Longueur: 1. D. Branle (VAC), 7,77 m; 2. Guns (RCG), 7,64; 3. Messiaen (RCG), 7,43; 4. Velter (Damp), 7,36; 5. Van Lancker (ESC), 7,32; 6. H. Branle (FCL), 6,89; 7. De Vriendt (STG), 6,77; 8. Michiels (Volh), 6,72.

Triple saut: 1. D. Mambo (DACM), 16,29 m; 2. Velter (Damp), 16,16; 3. Xhonneux (ESC), 14,39; 4. Wotquenne (DACM), 14,20; 5. Van Wynsberge (HCO), 14,08; 6. Cincinatis (ESC), 13,52; 7. Bocarren (JSMC), 13,52; 8. Autin (WRC), 13,50.

Poids: 1. Blondeel (OEH), 17,47 m; 2. Eeckhout (VS), 15,51; 3. Rausin (FCL), 14,90; 4. Pauwels (ACW), 14,48; 5. Revyn (KAAG), 14,00; 6. Verbrugghe (HAC), 13,92; 7. Verschueren (RAM), 13,3; 8. Beernaert (HAC), 12,87.

Disque: 1. Coene (Avlo), 54,77 m; 2. Blondeel (OEH), 53,66; 3. Peetrain (OEH), 53.15; 4. Van Uytven (DCLA), 44,70; 5. Eeclhout (VS), 44,19; 6. Verheyen (Brab), 44,16; 7. Van den Branden (VS), 44,07; 8. Peetroons (OEH), 40,85; 9. Mesotten (ACA), 40,52.

Marteau (Courtrai) : 1. De Graeuwe (RCG), 63,35 m; 2. De Wyngaert (Roba), 60,93; 3. Lagast (Moha), 59,96; 4. Guldentops (Brab), 55,11; 5. G. Pierre (CABW), 50,71; 6. Loos (Looi), 50,71; 7. N. Pierre (CABW), 50,05; 8. Despontin (ARCH), 49,61.

Javelot: . Van Mensel (AT84), 72,61 m; 2. Pennoit (RCG), 68,30; 3. Janssens (Dalo), 67,10; 4. De Coster (AT84), 66,35; 5. Vasteels (CSF), 63,10; 6. Vandenbroucke (Flac), 60,30; 7. Debacker (Flac), 60,22; 8. Beirens (Olse), 58,73.

FEMMES

100 m: (v.: + 1,3 m/s) 1. Gevaert (VAC), 11.26; 2. Callaerts (ACW), 11.42; 3. De Caluwé (ACW), 11.58; 4. Ouedraogo (VAC), 11.76; 5. Marien (Olse), 11.82; 6. Leroi (VAC), 7. Rochtus (Wibo), 12.01; 8. Deherdt (RCB), 12.06; 9. Degroote (KAAG), 12.11.

200 m: (v.: + 1,2 m/s) 1. Gevaert (VAC), 23.06; 2. Poelman (P-B), 23.24; 3. De Caluwé (ACW), 23.60; 4. Leroi (VAC), 24.20; 5. De Groote (KAAG), 24.70; 6. Deherdt (RCB), 24.72; 7. Rochtus (Wibo), 24.84; 8. L. Mortier (Hale), 25.01; 9. De Meersman (ACW), 25.65.

400 m: 1. Stals (RCG), 53.69; 2. Baggerman (OEH), 54.81; 3. Plovie (KAAG), 55.91; 4. Masselis (AZW), 56.00; 5. Van Branteghem (Ajax), 56.51; 6. J. Mortier (Hale), 57.01; 7. Aerts (Tuac), 57.08; 8. Desmet (KAAG), 57.42; 9. Becker (Malm), 58,14.

800 m; 1. Geens (Duff), 2.07.79; 2. Buytaert (Volh), 2.11.13; 3. Amellal (RCB), 2.11.41; 4. Morret (Lebb), 2.12.55; 5. Buts (Duff), 2.12.85; 6. Terryn (FCL), 2.15.70; 7. Van de Velde (Lier), 2.17.39.

1.500 m: 1. Dejaeghere (Flac), 4.16.11; 2. Baouf (CABW), 4.18.76; 3. Van Lysebetten (ACW), 4.21.41; 4. Vanden Bempt (DCLA), 4.26.16; 5. Grégoire (ARCH), 4.30.19; 6. De Smet (KAAG), 4.32.67; 7. Jaspers (Looi), 4.32.68; 8. Van den Berghe (AVLO), 4.35.44.

5.000 m: 1. Statkuviene (Assa), 16.41.90; 2. Van Linden (AVT), 16.43.02; 3. De Croock (Zele), 16.48.40; 4. Parmentier (AZW), 16.49.74; 5. Aboulahen (CSF), 17.01.35; 6. Mulle (ACW), 17.10.38; 7. Heymans (OEH), 17.22.87; 8. Van Rie (AVT), 17.58.99.

100 m haies: (v.: + 0,3 m/s) 1. Grouwels (AVT), 13.51; 2. Troonen (CSF), 13.77; 3. Ouedraogo (VAC), 14.86; 4. Poelmans (VAC), 14.21; 5. Vanackere (AZW), 14,73; 6. Baumer (ACBR), 14.76; 7. Tschomba (CABW), 15.84.

400 m haies: 1. Mercken (Looi), 56.34; 2. Van Doninck (AVT), 59.91; 3. Bier (OEH), 60.27; 4. Suys (Ajax), 1.00.31; 5. Van Goethem (Volh), 1.01.61; 6. Hendriks (Lace), 1.02.67; 7. Peeters (Avos), 1.03.53; 8. Maes (VAC), 1.04.51; 9. Quinzin (CSF), 1.06.64.

3.000 m steeple (Tessenderlo) : 1. Vanden Bempt (DCLA), 10.13.24; 2. De Croock (Zele), 10.23.94; 3. Naessens (AZW), 11.53.73.

Hauteur: 1. De Leeuw (CSF), 1,83 m; 2. Cochuyt (ACME), 1,81; 3. Sebrechts (Olse), 1,68; 4. Locrel (CABW), 1,60, Bastiaens (AVT) et Stappers (AVT), 1,50; 7. Kirch (Lace), 1,60; 8. Maes (Tuac), 1,60.

Perche: 1. Goetghebuer (CABW), 3,95 m (rec. de Belgique égalé); 2. Andries (AT84), 3,85; 3. Dufour (Moha), 3,80; 4. Lete (Herv), 3,60; 5. Van Roie (AVZK), 3,50; 6. Plunus (Herv), 3,50; 7. Leroy (Herv), 3,40; 8. Busschop (Olse), 3,30.

Longueur: 1. Swennen (DCLA), 5,99 m; 2. Sebrechts (Olse), 5,75; 3. Schklar (Spa), 5,71; 4. Dubrunfaut (Ocan), 5,56; 5. Lahaye (CSDY), 5,47; 6. Claes (ACA), 5,46; 7. Locrel (CABW), 5,31; 8. Vandenzwalmen (ACLE), 5,28.

Triple saut: 1. Swennen (DCLA), 13,14 m; 2. Huyghebaert (HAC), 12,41; 3. Schklar (Spa), 12,19; 4. Vandewalle (OB), 11,05; 5. Van den Berghe (Lebb), 11,05; 6. Vanderzwalmen (ACLE), 10,97; 7. Olivier (Damp), 10,77; 8. Diericx (Ocan), 10,08; 9. Moins (CABW), 9,79.

Poids: 1. Blondeel (OEH), 15,59 m; 2. Verlinden (Wibo), 13,57; 3. Mentens (AVT), 12,88; 4. Stas (Looi), 11,47; 5. Vanhoorne (HCO), 11,41; 6. Vermote (MACW), 11,29; 7. Doumbadze (CABW), 10,93; 8. Moonen (Swin), 10,59; 9. Reynaerts (CSF), 10,57.

Disque: 1. Blondeel (OEH), 55,12 m; 2. Van Thuyne (Dein), 47,78; 3. Maes (Looi), 45,37; 4. Vangeel (ACBR), 44,64; 5. Voet (Duff), 37,29; 6. De Leeuw (SPVI), 36,73; 7. Peeters (Looi), 35,33; 8. Heyninck (DCLA), 35,18.

Marteau (Courtrai): 1. Luyimi-Mbala (Smac), 48,80; 2. Poissonnier (RCG), 46,72; 3. Nierinck (RCG), 45,29; 4. Doumbadze (CABW), 44,78; 5. Haegeman (KAAG), 44,00; 6. Reckelbus (RCB), 43,54; 7. De Wolf (DCLA), 40,26; 8. Duprie (RCG), 38,71.

Javelot: 1. Marien (Lebb), 49,60 m; 2. Blockx (FAC), 44,71; 3. Schoenmaekers (OB), 44,47; 4. Willemsen (Arac), 44,04; 5. Vermeir (VAC), 43,96; 6. Stuer (SPBO), 40,21; 7. Verhelst (OB), 39,53; 8. Vanhoorne (HCO), 36,46; 9. Molders (WS), 35,55; 10. Masschelein (RCG), 34,19; 11. De Wit (ACBR), 32,34.