DISPARITION DE PILAR LORENGAR UNE SOPRANO ESPAGNOLE STAR A BERLIN

Disparition de Pilar Lorengar

Une soprano espagnole star à Berlin

Pilar Lorengar s'est éteinte ce dimanche dans un hôpital de Berlin, des suites d'une longue maladie. La soprano espagnole était âgée de 67 ans. Née à Saragosse et formée à Barcelone puis à Madrid, elle avait débuté en Espagne dans le répertoire de mezzo avant de se tourner définitivement vers le registre de soprano. Elle apparaît d'abord à Londres, Los Angeles et Chicago, puis débute au Festival de Glyndebourne en 1957 dans deux rôles mozartiens, Pamina («Flûte enchantée») et la Comtesse des «Noces de Figaro». Hôte régulière des opéras de Vienne et Munich, elle chante au Metropolitan de New York dès 1966 et pendant 12 saisons : «Don Giovanni», «Butterfly», «le Freischütz», « Lohengrin»...) tout en apparaissant aux festivals d'Aix-en-Provence et de Salzbourg.

Mais c'est au Deutsche Oper de Berlin que Pilar Lorengar s'est véritablement dédiée depuis la création de ce théâtre en 1961. L'éventail de ses rôles comprenait aussi bien Verdi que Puccini, et l'on la vit aussi dans Janacek («Jenufa»), «Pelléas et Mélisande» de Debussy, «les Huguenots» de Meyerbeer... C'est à Berlin que la soprano fit ses adieux scéniques dans «Tosca» en 1991. On la verra encore lors de quelques concerts dont celui de l'inauguration de l'exposition internationale de Séville en 1992. Pilar Lorengar retournait régulièrement dans son pays natal et s'était aussi illustrée dans le répertoire espagnol : Turina, Granados, Guridi, de Falla, dont on aimerait réentendre les «Chansons populaires» de Manuel de Falla que la cantatrice avait gravées avec la pianiste Alicia de Larrocha. Certains de ses enregistrements mozartiens sont encore disponibles dont une «Flûte enchantée» dirigée par Solti chez Decca.

MICHÈLE FRICHE