Accueil

JACQUES CORREZE: DE L'ACTIVISME A LA MULTINATIONALE LA CAGOULE SEMA LA TERREUR DANS LES ANNEES 30

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Décès d'un ancien cagoulard, dirigeant du groupe français L'Oréal

Jacques Corrèze: de l'activisme à la multinationale

PARIS

De notre envoyé spécial

permanent

Jacques Corrèze vient de mourir du cancer à Paris, à l'âge de 79 ans. Il venait de démissionner du groupe L'Oréal dont il était un des principaux responsables. Il avait été directement mis en cause, pour discrimination raciale, dans une curieuse affaire de boycottage de cette multinationale par... la Ligue arabe.

Un épisode qui avait défrayé la chronique récemment. Un homme d'affaire, Jacques Frydman, l'avait accusé en décembre dernier d'être à l'origine de son éviction d'une filiale de l'Oréal. M. Corrèze, en sa qualité de «chairman» de Cosmair aux USA, d'agent de L'Oréal et d'administrateur de cette société, aurait fait de l'éviction de M. Frydman, qui est juif, un élément de marchandage avec les Arabes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs