Accueil

Théâtre « Sizwe Banzi est mort » à Avignon : L'Afrique du Sud, laboratoire du monde

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Avignon

De notre envoyé spécial

Les vélomoteurs pétaradent dans la rue, une mère appelle ses enfants pour le repas du soir, un bébé pleure dans un immeuble voisin. Dans la cour de l'école de la Trillade, les spectateurs n'entendent rien de tout cela. Malgré la lumière du jour encore très présente, le décor environnant pas vraiment riant et les grosses gouttes de pluie qui s'écrasent mollement sur les tee-shirts, tous sont captivés par le récit de Styles, l'ancien ouvrier de chez Ford devenu photographe-portraitiste. Styles, c'est Habib Dembélé, acteur malien à la tchatche d'enfer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs