L'INCROYABLE DEMENAGEMENT DE L'ECOLE VETERINAIRE DE CUREGHEM A LIEGE COMMENT EFFACER 150 ANS D'HISTOIRE...

L'incroyable déménagement de l'école vétérinaire de Cureghem à Liège

Comment effacer 150 ans d'histoire...

Le patrimoine de l'école, implantée pendant près d'un siècle et demi à Anderlecht, est emballé dans des caisses, voire même jeté.

Depuis 1991, l'école vétérinaire d'Anderlecht est installée au Sart Tilman, à Liège. Les bâtiments qui existent toujours à Bruxelles ont une grande valeur architecturale: ils sont classés.

Ils abritent également un patrimoine insoupçonné: la plupart des instruments et livres ont été conservés depuis 150 ans.

Certains voudraient les mettre en valeur en créant à cet endroit un musée. Mais l'Université de Liège semble renâcler.

MISE EN CAISSES PRÉCIPITÉE

Le rattachement de l'école vétérinaire de Cureghem à Liège date des années soixante. Cette institution indépendante devait être rattachée à une université d'État. Comme Bruxelles n'en dispose pas (l'ULB est libre et l'UCL catholique), l'université de Liège fut choisie. Le déménagement ne s'est pas opéré directement: il a fallu attendre 1991.

- Nous avons transféré beaucoup d'ouvrages, mais aujourd'hui il reste encore près de 2 km de rayonnages à Cureghem et il n'y a plus de place à Liège, raconte un témoin. Deux kilomètres de livres, c'est énorme. Sachez qu'un seul mètre de rayon remplit deux caisses et qu'un camion de déménagement ne peut transporter que 200 caisses...

Vu le manque de place, de précieux ouvrages sont entreposés parfois n'importe où, dans des caves sans électricité.

Plutôt que de laisser à Bruxelles un patrimoine intéressant, l'université de Liège a préféré jeter les archives administratives de l'école, 150 ans d'histoire.

Quelques passionnés, à l'insu des autorités académiques, ont passé tout un week-end à sauver les documents les plus intéressants. Comme la correspondance entre Pasteur et l'école, au moment où le chercheur tentait de vaincre la rage. Ou la description très précise de la dissection, au siècle dernier, d'un éléphant mort au zoo de Bruxelles.

Qu'en dit le recteur Baudson? Il était, hier, impossible de le contacter. Par la bouche de l'attaché de presse, l'université de Liège dément cependant: des scientifiques n'auraient jamais commis pareil acte...

UN MUSÉE DE L'ART VÉTÉRINAIRE

Certains voudraient garder une trace du riche passé de l'école vétérinaire à Cureghem, la seule en Belgique pendant un siècle et du côté francophone depuis près de 50 ans.

Malheureusement, son patrimoine est dilapidé. Ainsi la riche collection de tératologie, des monstres issus d'anomalies congénitales, est unique en Belgique. On pourrait les mettre en valeur à Cureghem. Mais les bocaux sont empilés dans des caisses quelconques, prêtes pour un déménagement imminent. Aucune protection particulière ne semble avoir été prise.

Pour l'université de Liège cependant, il ne s'agit que d'une mesure conservatoire: elle ne dispose pas du personnel nécessaire pour assurer la protection de ce patrimoine dont elle rappelle qu'elle est propriétaire.

Ce déménagement vers Liège ne préjuge donc pas du lieu où un musée serait créé.

Pierre Reniers, échevin du patrimoine d'Anderlecht, est furieux.

- C'est un scandale scientifique, clame-t-il. Ce patrimoine est national et bruxellois depuis 150 ans. On le traite sans respect. On veut déménager la collection de tératologie au Sart Tilman dans des conditions épouvantables, alors que là-bas il n'y a pas de place. On décroche du mur un tableau qui représente l'école au siècle dernier, alors qu'il y a une procédure de classement lancée pour l'intérieur de l'école. Ce tableau qui occupe tout un pan de mur fait partie du cadre. Derrière lui, il n'y a d'ailleurs pas de mur...

C'est un peu comme si la faculté de Liège, après s'être accaparé le présent et le futur de l'école vétérinaire, voulait aujourd'hui effacer son passé...

Passé qu'au contraire Anderlecht souhaiterait mettre en valeur en créant un musée européen de l'art vétérinaire sur le site de l'ancienne école.

La commune s'engage à donner du personnel pour la surveillance et l'entretien des lieux, tandis que la Région bruxelloise pourrait apporter un financement.

Des négociations ont d'ailleurs eu lieu entre Anderlecht et l'université de Liège. Cette dernière permettrait la mise en place de ce musée en échange d'une collaboration de la commune pour valoriser le terrain.

L'école de Cureghem occupe une grande surface à deux pas de la gare du Midi, un lieu où la spéculation immobilière est très importante. Liège pourrait donc réaliser à cet endroit une opération financière très fructueuse. Même sans porter atteinte à la beauté du site.

NICOLAS VUILLE