L'«Union Jack» flotte sur le Nepstadion Wijmeersch coince... puis déborde Nathan Kahan s'impose en revenant de l'enfer Les principaux résultats des championnats d'Europe

L'«Union Jack» flotte sur le Nepstadion Les sprinters britanniques avaient déjà fait fort sur 100 m. Hier, ils ont «cannibalisé» le 200 m et le 400 m.

BUDAPEST

De notre envoyé spécial

Linford Christie et Roger Black peuvent dormir en paix ! Les deux derniers capitaines de l'équipe britannique ont de bons soldats prêts à prendre la relève dans les épreuves qu'ils ont dominées pendant tant d'années.

Mercredi, Darren Campbell et Dwain Chambers avaient pris les deux premières places du 100 m. Hier soir, cinq autres de leurs compatriotes ont phagocyté les podiums du 200 m et du 400 m. Le triplé réussi sur le demi-tour de piste est le premier de cet Euro.

Personne n'avait prêté attention, au début de la compétition, à Doug Walker. Cet Ecossais au teint laiteux, international de rugby dans son jeune temps jusqu'à ce qu'il se blesse, était bien sûr arrivé à Budapest avec le meilleur chrono de référence (20.35) sur 200 m, mais ce résultat avait été obtenu sur ses terres et il n'avait jamais remporté de victoire significative... sinon un 300 m à Gateshead, contre les meilleurs spécialistes britanniques du tour de piste.

Mais il était écrit que ce jour serait le sien. En demi-finale, déjà, il n'avait pas souffert le moins du monde d'avoir tiré le couloir no 1. Sa petite foulée, qu'il développe avec ses jambes musculeuses, l'avait bien aidé. En finale, placé cette fois au 3, il ne laissa pas l'ombre d'une chance à ses rivaux, s'imposant en 20.53. Et c'est dans l'allégresse qu'il accueillit ses compatriotes Doug Turner (20.64) et Julian Golding (20.72) !

Sur 400 m, on savait que les Britanniques allaient remettre ça. Mais on pensait que Mark Richardson et Iwan Thomas allaient régler l'affaire dans les derniers centimètres de leur duel. Erreur. Le premier, mauvais calculateur, s'étouffa dans un premier 200 m de folie avant de buter à la troisième place. Le deuxième, avança sa carcasse plus prudemment et s'envola dans le dernier virage pour vaincre en 44.52.

Agé de 24 ans, cet ancien bon spécialiste de BMX, une discipline où il a terminé 4 e à un championnat d'Europe, avait de la réserve et une revanche à prendre, un an après avoir loupé d'un rien le podium mondial à Athènes. Le voici bombardé grand espoir blanc. Comme Walker...

PHILIPPE VANDE WEYER

Wijmeersch coince... puis déborde

Patrick Stevens est toujours le dernier médaillé - et finaliste! - européen belge sur 200 m. Erik Wijmeersch, qui rêvait de se substituer à lui, a douloureusement trébuché, hier, en demi-finale. En échouant d'abord à la 5e place, en 20.92, puis en étant disqualifié pour avoir empiété sur le couloir voisin.

Cette fois, pourtant, il n'avait plus l'excuse du mauvais tirage au sort, puisqu'il avait hérité du « 7 » alors que son principal rival pour la dernière place qualificative, le Français Christophe Cheval, avait tiré le « 1 ». Comble d'ironie, ce dernier parvint tout de même à le coiffer sur le fil. Il a été meilleur que moi cette saison et sa place en finale n'était pas vraiment volée, reconnut sportivement le Waeslandien. J'ai peut-être payé le fait que je n'ai pu m'entraîner que pendant 6 semaines, ce qui était un peu court, et le fait que j'ai dû être à mon pic de forme lors du « national » pour réussir les critères. Deux fois en si peu de temps, c'était sans doute trop. Je vais me remettre au travail pour l'année prochaine, où je ne ferai pas d'indoor mais de la musculation à outrance. En espérant que les minimums seront moins sévères.

Ph. V.W.

Nathan Kahan s'impose en revenant de l'enfer

A l'entame de cette dernière ligne droite, il était encore en queue de peloton, aux confins des si grands espoirs qu'il a placés dans ces championnats d'Europe. Pris d'entrée dans la nasse, il avait abandonné l'initiative aux autres et s'était contenté de suivre. Mais il restait là, si loin de la tête. Dans l'ultime virage, il avait bien tenté de faire l'extérieur, mais l'un de ses adversaires lui avait bloqué la route. Alors, Nathan Kahan est passé encore plus à droite pour remonter, un à un, ses compagnons de route. Et son dernier 100 m, bouclé au couloir no 5 lui a permis de tout effacer. Et de s'imposer en 1.47.02.

Non, ce n'était pas voulu, ce sont les circonstances de la course qui ont fait que je me suis laissé décrocher , dit-il. J'ai couru à mon rythme en me disant qu'il y en a toujours qui craqueraient sur la fin, mais j'ai peut-être un peu trop joué. Quand il y a quatre qualifiés, ce n'est pas dangereux; quand il n'y en a que deux...

La frayeur passée, Kahan constate qu'il vient de remporter pour la première fois une série dans un grand championnat, salle et plein air confondus. Et cela suffit pour le faire éclater de rire. Même la peur d'avoir peut-être puisé dans ses réserves ne lui traverse pas l'esprit.

En principe, je suis bien entraîné et cet effort ne devrait pas laisser de traces , lâche-t-il.

Quelques minutes plus tard, Jonathan Nsenga et Sven Pieters prennent le relais de l'Anversois. A fond les manettes sur 110 m haies, malgré le vent défavorable qui gêne les compétiteurs.

Nsenga, d'abord, s'offre un départ moyen, mais il remonte vite à la surface : deuxième de sa série en 13.55, à trois centièmes de l'Allemand Fenner. Je confirme ma bonne forme du moment puisque je réussis le 5e temps des engagés. J'aurais sans doute été plus vite si j'avais pu être « à la bagarre », parce qu'ici, au « 1 », j'étais trop seul. Je savais que Fenner était un peu devant mais pas ce qui passait dans les autres couloirs. C'est pour ça que je n'ai pas pris de risque et que j'y ai été à fond.

Pieters, ensuite, se retrouve dans la même situation, avec un couloir vide à sa droite. Puis doit composer avec trois faux départs. Sa course est moyenne, son temps de 13.85 aussi. Il est le derniers des repêchés...

L'essentiel, c'était d'en être, assure-t-il, le torse droit. Et demain n'est pas aujourd'hui.

Ph. V.W.

Renders craint

le revêtement

Hier matin, Marleen Renders, arrivée en droite ligne de Vienne, est allée reconnaître le parcours du marathon qu'elle disputera dimanche. Ce qu'elle a vu ne l'a pas entièrement rassurée : Il y a deux virages délicats, un dos d'âne, un demi-kilomètre de pavés et, surtout, de l'asphalte en très mauvais état avec pas mal de trous. Il faudra que je reste très attentive.

Depuis le forfait de Stevens et de Mourhit, la Limbourgeoise a été bombardée principal espoir de l'équipe belge à Budapest. Comme elle occupe la 6 e place sur les listes européennes de l'année après son chrono de 2 h 27.30 réussi à Londres (NDLR : et les trois premières, l'Allemande Dörre, l'Irlandaise McKiernan et la Britannique McColgan ne sont pas là...), ce n'est pas une surprise.

Je viens pour une médaille, dit-elle d'ailleurs, et je suis prête à souffrir pour l'obtenir.

Les demi-finales

des Belges

Voici, dans l'ordre des couloirs, la composition des demi-finales des Belges, ce samedi :

110 m haies: Demi-finale A (18.00): Clarico (Fra), Rossi (Ita), Nsenga , Schwarthoff (All), Fenner (All), Jackson (G-B), Olijars (Let), Philibert (Fra). Demi-finale B (18.08): Pieters, Thibault (Fra), Korving (P-B), Kohutek (Pol), Balzer (All), Jarrett (G-B), Peders (Let), Tulloch (G-B).

800 m: Demi-finale A (18.40): Schumann (All), Kaldowski (Pol), Vydra (Tch), Kahan, McElroy (Irl), Longo (Ita), Kirwa (Fin), Matthews (Irl).

Petit reste

en cage

Jennifer Petit ne disputera pas la finale du lancement du marteau ce samedi. Hier, lors des qualifications, elle est restée très en-deçà de ses meilleurs jets avec trois essais à 53,63, 50,31 et 51,17 m, terminant ainsi 28 e sur 32 concurrentes.

Je suis évidemment un peu déçue , avoue-t-elle, mais jeudi, à l'entraînement, j'avais effectué 6 jets hors-zone et je n'ai pas osé y aller à fond.

Gevaert a coincé

Pourtant bien partie, Kim Gevaert n'a pu éviter la dernière place de sa demi-finale du 200 m en 23.74.

Ces championnats étaient un apprentissage, dit-elle. J'ai accumulé de l'expérience pour l'avenir.

Les principaux résultats des championnats d'Europe HOMMES

200 MÈTRES

Finale (v.: -1,0m/s)

1. Doug WALKER (G-B) 20.53

2. Doug Turner (G-B) 20.64

3. Julian Golding (G-B) 20.72

4. Geir Moen (Nor), 20.78; 5. Nordin (Fra), 20.83; 6. Cheval (Fra), 20.91; 7. Katsantonis (Grè), 21.24. Douglas (P-B), disqualifié.

Demi-finales

(les 4 premiers de chaque série qualifiés)

Série 1: (v: -0,2m/s) 1. Golding (G-B), 20.61 (Q); 2. Douglas (P-B), 20.65 (Q); 3. Katsantonis (Grè), 20.80 (Q); 4. Cheval (Fra), 20.87 (Q); 5. Eriksson (Suè), 21.00; 6. Attene (Ita), 21.04; 7. Panayiotopoulos (Grè), 21.15. Wijmeersch , disqualifié.

400 MÈTRES

Finale

1. Iwan THOMAS (G-B) 44.52

2. Robert Mackowiak (Pol) 45.04

3. Mark Richardson (G-B) 45.14

4. Czubak (Pol), 45.43; 5. Haczek (Pol), 45.46; 6. Saber (Ita), 45.67; 7. Canal (Esp), 45.93; 6. Wariso (G-B), disqualifié.

800 MÈTRES

Premier tour

(2 premiers de chaque série et les 6 meilleurs temps qualifiés pour les demi-finales)

Troisième série: 1. Kahan , 1.47.02 (Q); 2. Bucher (Sui), 1.47.05 (Q); 3. Kirwa (Fin), 1.47.10 (Q); 4. Komar (Blr), 1.47.14 (Q); 5. Kaldowski (Pol), 1.47.17 (Q); 6. Matthews (G-B), 1.47.39 (Q) .

110 MÈTRES HAIES

Premier tour

(les 3 premiers de chaque série et les 4 meilleurs temps en demi-finales)

Premier série: 1. Fenner (All), 13.52 (Q); 2. Nsenga , 13.55 (Q); 3. Peders (Let), 13.66 (Q); 4. Clarico (Fra), 13.68 (Q); 5. Rossi (Ita), 13.83 (Q); 6. Mehlich (Pol), 13.89; 7. Khodanovich (Blr), 14.36; 8. Miljus (Cro), 14.48.

Quatrième série: 1. Jarrett (G-B), 13.51 (Q); 2. Korving (P-B), 13.61 (Q); 3. Olijars (Let), 13.62 (Q); 4. Pieters , 13.85 (Q); 5. Monachon (Sui), 13.98; 6. Kovacs (Hon), 14.22; 7. Montesinos (Esp), 14.30; 8. Mehlich (Pol), 14.44.

HAUTEUR

Finale

1. Artur PARTYKA (Pol) 2,34m

2. Dalton Grant (G-B) 2,34m

3. Sergei Klyugin (Rus) 2,32m

4. Buss (All), 2,32; 5. Dimitrios Kokotis (Grè), 2,30; 6. Steinar Hoen (Nor), 2,30; 7. Stefan Holm (Suè), 2,27; 8. Staffan Strand (Suè), 2,27.

50 KM MARCHE

Finale directe

1. Robert KORZENIOWSKI (Pol) 3h43.51

2. Valentin Kononen (Fin) 3h44.29

3. Andrey Plotnikov (Rus) 3h45.53

4. Odriozola (Esp), 3h47.24; 5. Lipiec (Pol), 3h48.05; 6. Perez (Esp), 3h48.17; 7. Di Mezza (Ita), 3h48.49; 8. Trautmann (All), 3h49.46.

FEMMES

200 MÈTRES

Finale (v.: -0,7m/s)

1. Irina PRIVALOVA (Rus) 22.62

2. Zhanna Pintusevitch (Ukr) 22.74

3. Melanie Paschke (All) 22.78

4. Voronova (Rus), 22.80; 5. Ivanova (Bul), 23.02; 6. Mulrain (All), 23.04; 7. Rockmeier (All), 23.08; 8. Suchovska (Tch), 23.18.

Demi-finales

Série 1: (v.: -1,5m/s) 1. Voronova (Rus), 23.09 (Q); 2. Ivanova (Bul), 23.26 (Q); 3. Mulrain (All), 23.39 (Q); 4. Suchovska (Tch), 23.43 (Q); 5. Goncharenko (Rus), 23.44; 6. Jardim (Por), 23.47; 7. Dia (Fra), 23.66; 8. Gevaert, 23.74.

400 MÈTRES

Finale

1. Grit Breuer (All) 49.93

2. Helena Fuchsova (Tch) 50.21

3. Olga Kotlyarova (Rus) 50.38

4. Rohlander (All), 50.48; 5. Curbishley (G-B), 51.05; 6. Fraser (G-B), 51.54; 7. Rurak (Ukr), 51.92; 8. Spuri (Ita), 51.94.

400 MÈTRES HAIES

Finale

1. Ionela TIRLEA (Rou) 53.37

2. Tatyana Tereshchuk (Ukr) 54.07

3. Silvia Reiger (All) 54.45

4. Arnardottir (Isl), 54.59; 5. Goossens (P-B), 54.62; 6. Urbansky (All), 55.38; 7. Knoroz (Rus), 55.47; 8. Smith (Irl), 55.61.

PERCHE

Finale

1. Anzhela BALAKHONOVA (Ukr) 4,31m

2. Nicole Riger-Humbert (All) 4,31m

3. Yvonne Buschbaum (All) 4,31m

4. Mihalcea (Rou), De Wilt (P-B) et Ryshich (All), 4,15; 7. Pyrek (Pol), 4,15; 8. Szabo (Hon), 4,15; 9. Flosadottir (Isl), 4,15; 10. Sanchez (Esp), 4,05; 11. Cervantes (Esp), 4,05; 12. Szemeredi (Hon) et Hamackova (Tch), 3,95; 14. Dolcini (Ita), 3,95.

DISQUE

Finale

1. Franka DIETZSCH (All) 67,49m

2. Natalya Sadova (Rus) 66,94m

3. Nicoleta Grasu (Rou) 65,94m

4. Zvereva (Blr), 65,92; 5. Vogoli (Grè), 63,56; 6. Wyludda (All), 63,46; 7. Kelesidou (Grè), 62,95; 8. Yatchenko (Blr), 61,20.

MARTEAU

Qualifications

(61,50m ou les 12 meilleures qualifiées)

Groupe B: 1. Melinte (Rou), 68,65m (Q); 2. Muenchov (All), 66,81 (Q); 3. Sudak (Blr), 64,12 (Q); 4. Davydova (Rus), 62,69 (Q); 5. Mathes (All), 62,25 (Q); 6. Divos (Hon), 61,62 (Q); 7. Shaw (G-B), 61,11 (Q); 8. Pogroszevska (Pol), 58,88; 9. Ezeh (Fra), 58,72; 10. Boravska (Pol), 57,79; 11. Strommer (Fin), 57,40; 12. Balaassini (Ita), 56,42; 13. Petit , 53,63; 14. Lie (Nor), 53,01; 15. Kaya (Tur), 51,70; 16. Wahlin (Dan), 50,62; 17. Kelleher (Irl), -.

HEPTATHLON

Après 4 épreuves

Classement: 1. 1. Sazanovich (Blr), 3.870pts; 2. Lewis (G-B), 3.842; 3. Wlodarczyk (Pol), 3.815; 4. Nazaroviene (Lit), 3.795; 5. Braun (All), 3.741; 6. Specht (All), 3.739; 7. Belova (Rus), 3.695; 8. Rashchupkina (Rus), 3.686; 9. Collonville (Fra), 3.593; 10. Bacher (Ita), 3.561.

LE PROGRAMME DE SAMEDI

09.05: Marathon finale H

16.00: Saut à la perche finale H

17.30: Saut en longueur finale F

18.00: 110 m haies demi-finales H (Nsenga, Pieters)

18.20: 4 x 100 m finale F

18.40: 800 m demi-finales H (Kahan)

18.50: Lancement du marteau finale F

19.00: 4 x 100 m finale H

19.15: 110 m haies finale H (Nsenga?, Pieters?)

19.30: 800 m heptathlon F

19.50: 5.000 m finale H

20.10: 4 x 400 m 1e r tour F

LE PROGRAMME DE DIMANCHE

09.05: Marathon finale F (Renders)

16.10: Lancement du disque finale H

16.30: Saut en hauteur finale F

17.40: 5.000 m finale F

18.00: Lancement du javelot finale H

18.05: 3.000 m steeple finale H

18.15: Triple saut finale H

18.25: 1.500 m finale F

18.40: 100 m haies finale F

19.00: 4 x 400 m finale F

19.20: 800 m finale H (Kahan?)

19.45: 4 x 400 m finale H

En direct sur Eurosport. H: hommes; F: femmes.