Accueil

La chute des tops Le modèle belge sans foi ni loi Le feu à la paille Belle nez en moins Les risques du métier

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

La chute des tops En vendant leur âme au papier glacé, les mannequins se sont-elles ouvert les portes de l'enfer? par Julie Huon et Michel Verlinden

E lite a transformé ma fille en une belle jeune femme. Comme dans les contes de fée. Resplendissante dans les défilés, portant de beaux vêtements. Le rêve a duré cinq mois. Après, je n'ai ramassé qu'une épave. Devant la caméra, une mère. Celle du jeune top Rebecca Howard qui, à 17 ans, dépressive, carbure déjà au Prozac.

Derrière l'objectif, un journaliste de la BBC, Donald MacIntyre, débusqueur de scandales. Pendant plusieurs mois, il filme les coulisses de la mode, à Milan, Londres, Paris, Moscou, traquant les faux pas des PDG d'Elite, la plus grande et la plus célèbre des agences de mannequins. La diffusion de son reportage en novembre dernier provoque la suspension de quatre dirigeants de la boîte - dont le Français Gérald Marie, PDG d'Elite-Europe, surnommé dans le milieu «le chevalier à la longue queue» - et les excuses du Big Boss américain, John Casablancas, aux parents des modèles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs