LA FARCEUSE AFFAIRE DU LOGO EST CLASSEE

La farceuse affaire

du logo est classée

La page du logo de la RTBF, qui fut le gag médiatique du début août, est tournée. Définitivement. Mardi, le concepteur du logo et l'entreprise publique culturelle autonome sont arrivés à un accord. Tout est bien qui finit bien...

C'est en 1967 que le graphiste Michel Olyff a conçu l'image de la radio-télévision de service public, la fameuse «corne d'abondance», autant utilisée par la RTB que par la BRT (qui, elle, l'abandonnera plus tard). En 1994, à la faveur des nouvelles «couleurs» de la radio, les responsables de la RTBF décident de rajeunir le sigle. Ils paient cher et vilain la société française Gédéon pour concevoir l'habillage plastique et sonore des émissions. La «corne d'abondance» subit une modification que son auteur, non consulté, juge inacceptable. Il le dit et l'écrit. En vain. Les lettres de son avocat ne reçoivent pas davantage de réponse sur le fond. Dans les coulisses, avec l'aide d'Imagique qui habille nombre d'émissions de la RTBF, Michel Olyff conçoit une déclinaison qui est présentée - mais classée discrètement sans suite - par le prédécesseur de Christian Druitte. Le 8 août, à la faveur de l'ordonnance rendue, l'administrateur général découvre d'un coup toute l'affaire. Mais surtout que si la RTBF continue à utiliser le logo litigieux, elle devra verser une astreinte de 50.000 francs par utilisation. Soit une somme incalculable, le logo étant reproduit sur les émissions, papiers à lettres, autocollants, affiches,... La RTBF, qui tire le diable par la queue, se serait bien passée de ce dernier avatar juridique.

Après quelques ultimes péripéties, un accord amiable a été signé. Michel Olyff lui-même a mis la main à la pâte pour peaufiner le nouveau logo présenté mercredi. Il renonce aux astreintes prononcées par le jugement tandis que la RTBF l'indemnise pour son préjudice moral. Montant de la transaction ? Top secret.

C. S.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Marketing|Industrie de la télévision|Télévision|Belgique|RTBF