Accueil

LA PETITE NAIM N'A PAS CROISE LA ROUTE DE DUTROUX

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La petite Naïm n'a pas croisé

la route de Dutroux

L'affaire Dutroux a suscité, dans tous les parquets du pays, l'exhumation des dossiers d'enlèvements et de meurtres d'enfants non encore élucidés. Certains d'entre eux (Elisabeth Brichet, Nathalie Ghijsbrecht, etc.) ont d'ores et déjà été transmis à Neufchâteau. D'autres semblent être voués à demeurer des intrigues criminelles.

La section «jeunesse» de la police judiciaire de Bruxelles vient ainsi de clôturer la «relecture» du dossier de la petite Naïm Mazibas, une fillette turque de 11 ans dont le corps lesté de pierres avait été repêché en avril 1988 du canal de Bruxelles. La PJ est sans appel : aucun élément de l'affaire Mazibas ne peut être «croisé» avec le dossier Dutroux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs