Accueil

Union belge Les chants anti-Wallons jugés ludiques : Le Comité exécutif a franchi la ligne rouge

En tournant en dérision les slogans communautaires, la Fédé se tire une balle dans le pied. Le Sud s’enflamme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avant de s’embarquer à destination de Braga, nouveau point de chute européen du Standard, Pierre François, le directeur général du club principautaire, s’est chargé de tailler un costard à l’organe suprême de la Fédération coupable d’avoir rendu vendredi une décision à ses yeux « lourde de conséquences pour l’honneur du football belge. »

Dans son édition de lundi matin, Le Soir s’est fait l’écho du verdict formulé en fin de semaine par le Comité exécutif au sujet de la fameuse « affaire Derwa », du nom de ce dirigeant tubizien qui, lors du match opposant l’AFC à Genk, était monté sur le terrain pour clamer auprès de l’arbitre son ras-le-bol à la suite des slogans à caractère communautaire – « Les Wallons, c’est du c… » – scandés par le kop limbourgeois. Devant la chambre d’appel, Louis Derwa avait écopé d’une réprimande alors que Genk avait été blanchi sur toute la ligne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs