Les diabétiques auront leur top chef

Où se situent les sucres dans l’alimentation ? Quelle matière grasse choisir et en quelle quantité ? Quel est l’intérêt des édulcorants ? Toutes questions que les chefs ne se posent pas nécessairement derrière leurs fourneaux. Mais toutes questions qui font pourtant partie du quotidien des personnes diabétiques. Au point parfois pour elles, de passer d’une table traditionnelle à une cuisine terne, sans saveur.

C’est pour prouver à leurs patients qu’il est possible de faire le chemin inverse, de préserver des assiettes savoureuses et attrayantes, que les Maisons du Diabète du Luxembourg lancent le concours « Topchefdi@b » avec l’école hôtelière de Libramont. « La démarche est essentielle pour nous, elle permet de mettre un coup de projecteur sur la pierre angulaire de notre travail : le régime », explique Vinciane Collard, infirmière dans les Maisons du Diabète. « Car si on ne guérit pas la maladie, avec une diététique adaptée et une activité physique régulière on peut aller vers une diminution du traitement médicamenteux et gagner de nombreuses années sur la dégradation de la santé. » Pour l’activité physique, les Maisons du diabète proposent des cours de gymnastique et de remise en forme. Pour le contenu de l’assiette, l’intérêt des classiques cours de cuisine sera dopé par le concours.

En fait, les élèves ont reçu pour mission de réaliser un menu trois services respectant une série de règles de prévention distillées par Emmanuelle Franco, la diététicienne des Maisons du diabète. Comme à la télé, ils disposent d’un panier combinant légumes, fruits frais et fruits secs, crème, féculents, volaille, poisson, édulcorants…

Première étape : tous les élèves de 6e et 7e de l’école hôtelière proposent leurs recettes sur papier. Six d’entre eux seront ensuite sélectionnés pour passer en cuisine le 18 octobre et offrir leurs plats en dégustation à un jury de professionnels. Comme à la télé, le chronomètre mettra une pression sur les candidats Topchefdi@b. Comme à la télé aussi, le jury prendra son rôle très au sérieux et cotera la présentation, la cuisson, l’originalité, la saveur… Mais à la différence de la télé, il accordera une attention particulière à la mise en avant des légumes, au choix des matières grasses et évidemment à l’index glycémique.

Les plats primés seront servis en menu le 26 octobre à midi pour les 10 ans de l’Association du diabète de la province de Luxembourg (école hôtelière de Libramont, ouvert à tous). Les meilleures recettes seront diffusées dans la presse, sur internet et proposées dans les Maison du diabète. Détails sur www.diabete-luxembourg.be