Accueil

LES MAGASINS DE MATERIEL HI-FI,VIDEO ET INFORMATIQUE SONT FACE A UN ECRAN NOIR:450 LICENCIEMENTS TANDY BELGIQUE TIRE SA REV...

Temps de lecture: 3 min

Les magasins de matériel hi-fi, vidéo et informatique sont face à un écran noir: 450 licenciements

Tandy Belgique tire sa révérence

La multinationale américaine Intertan a décidé de fermer le réseau belge et français en manque de rentabilité.

La décision est tombée hier, sèche comme une pile. Tandy Belgique va fermer ses portes. Cette chaîne de magasins, spécialisée dans le matériel hi-fi, radio, video et informatique, connaissait déjà des difficultés financières depuis cinq ou six ans. Une solide cure d'amaigrissement avait été entamée l'été passé faisant passer le nombre de points de vente en Belgique de 145 à 92. Cette fois, le couperet est tombé. Tandy Belgique sombrera corps et biens, ce qui signifie le licenciement de 450 personnes. Sans parler des 43 magasins franchisés ou «dealers» Tandy.

UN GROUPE DE 1.500 MAGASINS

L'enseigne Tandy appartient au groupe américain Intertan qui compte plus de 1.500 magasins à travers le monde. La filiale belge dépend, quant à elle, de Intertan Canada. C'est en 1973 que le groupe avait entamé son offensive européenne. Le siège de Nannine (Namur) en était le moteur principal avec sa centrale d'achat commune pour les autres pays européens: France, Pays-Bas, Grande-Bretagne...

Notre président, Jim Williams, a pris la décision d'arrêter les activités belges et françaises de Tandy parce qu'elles étaient les moins profitables du groupe, précise Richard Leyder, directeur administratif et financier de Intertan Belgique. Intertan n'a fait qu'accumuler des pertes en Europe continentale. Pour la période de juillet 92 à fin mars 93, ces pertes ont atteint 160 millions de francs rien que pour la Belgique. Et comme nous perdions de l'argent depuis cinq ou six ans, Intertan n'a pu que se résoudre à fermer. L'objectif de cette fermeture est de limiter les pertes auxquelles le groupe est confronté pour tenter d'assurer sa survie.

ON LE SENTAIT VENIR...

La conjoncture économique en chute libre depuis la guerre du Golfe, les mesures décidées par le gouvernement national, la récession européenne, autant d'arguments qui ont fait pencher le fléau de la balance... Les activités belges seront arrêtées progressivement sur une période d'un an afin de pouvoir écouler nos stocks, poursuit Richard Leyder, la mort dans l'âme. Ce sont les banquiers du groupe qui ont exigé cette mesure.

Contrairement à d'autres chaînes de magasins, Tandy n'avait pas assuré son expansion via la seule formule de franchise. La majorité des points de vente appartiennent à la société Intertan Belgique. Nous proposerons aux gérants qui le désirent de poursuivre leurs activités sous franchise. Ils pourront être approvisionnés par une centrale de distribution britannique.

Dès lundi, la direction et les syndicats entameront les discussions concernant le plan social d'accompagnement. Chaque membre du personnel a un statut de salarié, souligne Michel Falesse du Setca de Namur. Le volet social sera donc pris en charge par la société.

Selon un franchisé de la région bruxelloise, cette nouvelle n'est pas surprenante: Cela fait un an que l'on sentait venir l'orage. Il y avait, depuis des mois, des ruptures de stocks phénoménales!

MARC VANESSE

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une