Nickelodeon - MTV La chaîne pour enfants prend place sur le canal de la chaîne musicale durant la journée : Les « Nick Toons » ont leur chaîne

Depuis vendredi, les fans wallons et bruxellois de MTV ne peuvent plus visionner leurs clips préférés durant la journée. Ils doivent attendre 18 heures et se contenter des programmes de la chaîne Nickelodeon.

Ce nom ne vous dit peut-être rien. Ce label est le créateur de dessins animés comme le fameux « Bob l'Eponge », mais aussi « Dora l'Exploratrice », « Rocket Power », « La famille Delajungle » ou la série « Skeeter ». Le groupe MTV Networks Belgium a décidé à présent, de diffuser cette chaîne sur le même canal que MTV France (on peut continuer à regarder le canal MTV International toute la journée, la plupart des télédistributeurs proposant les deux formules en plus de Game 1 et MTV2, autres chaînes du groupe sur le bouquet Be TV).

De 6 à 18 heures, les 5-14 ans pourront suivre toutes les aventures de leurs personnages fétiches. Ensuite, les plus grands retrouveront MTV France. Ce changement est valable pour toute la Wallonie ainsi que pour Bruxelles. En Flandre, Nickelodeon était déjà présent sur le câble avec un succès certain tandis qu'en Wallonie, les dessins animés de Nickelodeon étaient diffusés sur AB3.

Nickelodeon a été créée en 1979 aux Etats-Unis. A cette époque, aucune chaîne n'était encore dédiée aux enfants. Le nom peut paraître étrange. En fait, le prix d'entrée dans les salles de cinéma américaines (odeon) était d'un nickel (50 cent). De là est venu le nom Nickelodeon.

Aujourd'hui, on compte 29 chaînes dans le monde, 27 sites web et 22 langues de diffusion. La chaîne est regardée par 198 millions de foyers.

En Belgique francophone, le groupe n'était pas totalement absent puisque AB3 était sous licence et pouvait diffuser une partie des programmes. Et l'on peut voir une partie des dessins animés de Nickelodeon via le bouquet de Be TV sur la chaîne Canal J. Les parts de marché d'AB3 sur le public cible étaient alors passées de 3 à 10 %. Mais le contrat a été rompu.

Un succès très espéré

En Flandre, MTV et Nickelodeon partagent déjà le même canal. Après seulement deux mois, la chaîne pour enfants enregistrait 15 % de parts de marché. Aujourd'hui, elle se situe autour des 25 %. « Il est toujours très difficile de prévoir l'audience, nous confie Michel Dupont, vice-président de MTV Networks. Du côté francophone, la concurrence est plus importante car les chaînes françaises ont de très bons programmes pour les enfants. Mais si à la fin de l'année nous n'avons pas atteint les 8-10 %, nous serons assez déçus. »

Le matin, les plus petits pourront déjeuner devant « Dora l'exploratrice ». Ensuite, les grands retrouveront les « Razmoket », « Jimmy Neutron » et bien sûr « Bob l'Eponge ». En plus, des émissions produites en France ponctueront la journée.

« Nous allons émettre depuis Londres les programmes de Nickelodeon France. Nous voulons tout d'abord créer une dynamique. Si l'expérience est concluante, nous ne sommes pas contre le fait de produire des émissions 100 % belges. Nous verrons cela d'ici 3 à 5 ans. »

Pour les annonceurs, cette création est une aubaine car la chaîne fait des décrochages pour les publicités belges. « Nous sommes la première chaîne à proposer une offre identique au nord comme au sud du pays. Notre régie est nationale et cela est plus pratique pour les annonceurs. »

La tache orange de Nickelodeon a donc envahi le petit écran. Se revendiquant non violente, la chaîne se positionne comme responsable et éthique. « Les enfants passent avant tout. Notre but est de les divertir dans la bonne humeur. »