Lourde condamnation à Bruges L'escroc aux multiples visages n'a pas abusé le tribunal

Lourde condamnation à Bruges L'escroc aux multiples visages n'a pas abusé le tribunal

C'est un beau parleur. Il est bel homme. A trente ans, Piet Van Haut aime la compagnie des jolies femmes et les puissantes voitures de sport. Mais ce Gantois, domicilié à Knokke, se faisait régulièrement passer pour colonel dans l'armée belge, docteur en médecine voire même procureur du Roi. En fait, Piet n'est qu'un simple escroc!

Sous le couvert de ses fausses identités, il a abusé de dizaines de personnes ces dernières années. Et ce jusqu'à la prison de Bruges, où plus d'un gardien, qui le prenait réellement pour le millionnaire qu'il prétendait être, désirait lui confier la gestion de ses économies...

C'est que Piet Van Haut était vraiment habile. Le faux «procureur du Roi» réussissait ainsi à l'aide de (faux) documents provenant prétendument de la gendarmerie à mettre la main sur des données policières le concernant! Un autre fois, il a endossé l'identité du fils de l'ambassadeur de Belgique en Espagne et a pu convaincre un fabricant d'avions aux Pays-Bas de lui vendre deux appareils sur foi de sa seule bonne mine.

Et lors de la dernière élection de Miss Belgian Beauty, à Knokke, le gentleman escroc n'a pas hésité à se faire passer pour un sponsor potentiel. Ce qui lui valut de passer quelques nuits avec les candidates et les largesses de l'organisateur qui n'était pas avare de son champagne.

Hélas pour Piet Van Haut, quelques victimes avaient percé son secret. Arrêté pour escroquerie, faux et usage de faux, et port de faux noms, il fut jeté en prison.

Le tribunal correctionnel de Bruges, qui s'est penché lundi sur son cas, n'a pas été séduit par les belles paroles du jeune homme. Van Haut a été condamné à quatre ans de prison et une amende de 40.000F (991,57€ ). Sans oublier les 3,2 millions (79.325,93€ ) à restituer aux quelques victimes ayant porté plainte contre lui.

EDDY SURMONT