« Wavre veut doper son attractivité »

Un reportage sur le Château de l'Ermitage, un autre sur le marché bi-hebdomadaire, une découverte de « Wavre la pittoresque » ou de la balade Maurice Carême : Wavre TV est en ligne depuis vendredi dernier (1). Quelques internautes l'ont déjà découvert. Ce sont des privilégiés : Wavre TV est la première ville belge disposant d'une web télévision. Waterloo l'a également rejoint depuis quelques heures.

Quel est le but d'un tel outil de communication ? La valorisation de la ville de Wavre. Ce ne seront pas des reportages journalistiques. Mais bien des capsules « informatives » sur l'actualité folklorique, commerciale, culturelle, sportive, etc. de la ville. « On veut doper l'attractivité de la ville avec cette télévision, lance le bourgmestre Charles Michel (MR), grand adepte de nouvelles technologies. Il s'agit d'une vraie stratégie marketing. Nous voulons mettre en évidence tous nos atouts. Cela permettra aussi une visibilité plus importante du chef-lieu de la province puisqu'on pourra voir cette télévision partout dans le monde. »

La société Bezoom, créée cette année par Thierry de Bock (ex-RTBF), s'occupera dans un premier temps de l'élaboration des reportages. Ils seront par la suite repris en main par l'ASBL Gestion Centre-ville. Ce sera elle qui déterminera le contenu éditorial. Pour que cette web-tv soit suivie, de nouvelles vidéos devront alimenter régulièrement le site. Le rythme de diffusion n'est pas encore défini. La convention entre Bezoom et la ville de Wavre a été signée pour un an.

Choisir son resto par vidéo

Les possibilités de développement sont énormes. Des associations ou des clubs sportifs pourront déposer leur propre vidéo sur le site. Tandis que le volet commercial prendra une bonne part de l'espace web. « On peut imaginer que quelqu'un qui souhaite manger dans un restaurant de Wavre regarde d'abord sur le site toutes les présentations de resto, explique Thierry de Bock, administrateur délégué de Bezoom. Et qu'ils le choisissent par ce biais. Même chose pour le shopping. C'est un nouveau mode de publicité. La vidéo sur internet prendra une place très importante dans le futur. »

Cette télévision ne mettra pas les finances wavriennes dans le rouge. La conception du site a coûté 1.732 euros, tandis que la ville payera un forfait mensuel de 420 euros. Une caméra devra ensuite être achetée. Dès que Bezoom aurait mis la web-tv sur les rails.

(1) www.wavretv.be