Accueil

Petrofina, un lourd héritage

La fille du fondateur de Petrofina a légué tous ses biens à la FRB. Dont 0,5 % du capital de Total…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Deux cents millions d’euros ! La fortune d’Hector Carlier, un des fondateurs de Petrofina, aujourd’hui dissous au sein du géant français Total, vient d’aboutir dans le patrimoine de la Fondation Roi Baudouin (FRB) !

Sa fille Marie-Antoinette décédée en octobre 2007 était le dernier enfant encore en vie du grand financier (lire ci-dessous). Elle vivait au domaine du Boterberg au cœur de la réserve naturelle de Kalmthout (nord d’Anvers).

Personne n’aurait pu se douter de l’ampleur de sa fortune compte tenu de son train de vie relativement modeste qui, selon certains observateurs, confinait presque à l’avarice. Au Boterberg, la sobriété et la discrétion étaient de rigueur, même si Marie-Antoinette reçut en 1988 lors du raid sur la Société Générale, la visite d’un certain Carlo de Benedetti. Ce dernier lui proposant de lui racheter ses actions. L’histoire ne dit pas s’il se rendit au Boterberg armé d’un ballotin de pralines…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs