Marquain Un centre d'inspection automobile ultramoderne La cerise sous le capot

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Marquain Un centre d'inspection automobile ultramoderne

La cerise sous le capot

Voilà plusieurs années que le centre d'inspection automobile établi en bordure de la chaussée de Bruxelles, à Tournai, ne tenait plus la distance en termes d'espace mais aussi de sécurité. Le tir est rectifié.

BRUNO DEHENEFFE

Les nouvelles installations ultramodernes qui sont opérationnelles depuis ce lundi au coeur du zoning de Marquain (Tournai Ouest) disposent de tous les atouts nécessaires pour faire oublier l'ancienne station de contrôle technique vieille de... 53 ans!

Bénéficiant d'un emplacement idéal, à proximité du réseau autoroutier, le port d'attache flambant neuf pour lequel le « Bureau d'inspection automobile » (BIP) a consenti un investissement de 3,4 millions d'euros, impressionne autant par son volume que par un équipement « high-tech » susceptible de faciliter le travail du personnel.

Ce vaste hall de 5000 m2 soit plus du double de la superficie antérieure dispose de cinq couloirs d'entrée contre deux à la chaussée de Bruxelles où subsistera le centre d'examen relatif au permis de conduire. Aux trois bandes d'accès exclusivement réservées aux voitures de tourisme viennent se greffer deux lignes mixtes qu'emprunteront, en priorité, les véhicules dont le tonnage est supérieur à 3,5 t.

A l'intérieur de ce complexe, chaque cellule d'inspection a recours à l'informatique ; l'inspecteur encode désormais sur ordinateur les moindres défectuosités. Des « luminoscopes » sur rails permettent de vérifier le bon fonctionnement des phares tandis que les fosses ont disparu au profit des plateformes hydrauliques. Deux « tranchées » subsistent, néanmoins, pour examiner le soubassement des poids lourds et autres engins industriels. Le contrôle des freins et de la suspension s'effectue par le biais d'un système de rouleaux. Sans oublier une section « environnement » où chaque véhicule subi un contrôle de pollution.

Même s'ils ont été préalablement initiés à la manipulation de ces appareils perfectionnés, nos inspecteurs ont besoin d'une période de rodage pour en assurer pleinement la maîtrise. C'est la raison pour laquelle nous avons démarré avec deux lignes, avant de mettre progressivement en service les autres corridors, explique Pierre André, directeur technique du BIP.

Cette société privée mandatée par l'État exploite, au total, sept pôles d'inspection automobile répartis sur l'ensemble du territoire hennuyer. Sur le plan de la capacité d'accueil, la station du Tournaisis loupe de peu la pole position avec 46.755 véhicules (toutes catégories confondues) analysés l'an dernier alors que 10.646 véhicules supplémentaires ont transité par celle de Cuesmes. Lorsque le centre de Marquain tournera à plein régime, nous serons en mesure de contrôler 700 véhicules par jour, affirme Pierre André. Quant à l'effectif actuel, fort de 17 inspecteurs, il pourrait rapidement s'étoffer car tout porte à croire que la fréquentation va aller en s'accentuant dans les semaines à venir. L'ouverture de ce nouveau centre d'inspection automobile certifiée « Iso 9002 » dont la mise en service était initialement prévue il y a deux ans s'est heurtée à des revendications syndicales portant sur les conditions sanitaires. ·

Le « Centre d'inspection automobile » du zoning « Tournai Ouest» (rue du Serpolet n°21 à Marquain) est ouvert de 7 à 17 heures. Infos au 069/45.24.25.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une