Accueil

MARTHE WERY A TOURNUS CHANT SEREIN DES COULEURS ET PIERRES ANCESTRALES

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Marthe Wéry à Tournus

Chant serein des couleurs

et pierres ancestrales

Après sa participation à l'exposition «L'art en Belgique. Un point de vue», Marthe Wéry active à nouveau un lieu architectural. Dans le réfectoire roman de l'abbaye de Tournus, elle organise une célébration d'affinités sensibles où les scansions colorées communient avec l'espace de ce vaste berceau de pierres.

On sait que la démarche plastique de cette artiste se déroule selon un long processus de décantation, de déconstruction. Après l'abandon de tout signe particulier, les lignes parallèles envahissent la surface afin que celle-ci vive d'une façon essentielle. Ensuite viennent les stances monochromes qui proclament la suprématie de la surface et qui scandent une ouverture vers l'environnement ambiant. L'oeuvre-objet est délaissée et toute une tactique d'adéquations avec des lieux choisis se façonne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs