Accueil

Politique Le bugdet 2010 est en déficit : Doulkeridis : « La Cocof est à la corde »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Cocof, nom féminin, abréviation de Commission communautaire française, synonyme d’institution des 900.000 Bruxellois francophones, dotée d’un budget de 350 millions. Byzance ? Vaches maigres, tendance squelettiques. « La rigueur est de mise à tous les étages », n’a pas caché, lundi, le président du collège de la Cocof, Christos Doulkeridis (Ecolo), présentant les grandes lignes de l’épure budgétaire 2010. C’est que les prévisions de dépenses et de recettes se soldent par un déficit de 2 millions d’euros. « Malgré une aide de 12,5 millions d’euros consentie par la Communauté française, souligne le mandataire vert, en charge du Budget. Malgré, aussi, une série de mesures d’économies. Nous avons réduit de 3 % les dépenses d’infrastructure, de 1 % les frais de fonctionnement, de 1 % les initiatives… Mais nous avons tout de même dû faire un certain nombre d’économies et reporter à demain le lancement de politiques nouvelles, pourtant essentielles. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs