PREMIERE DEFAITE EN 91 COMBATS: FRANKIE RANDALL A DETRONE JULIO CESAR CHAVEZ

Première défaite en 91 combats

Frankie Randall a détrôné

Julio Cesar Chavez

Julio Cesar Chavez a été battu, samedi soir à Las Vegas (Nevada). Cette fois, ce fut officiel. L'Américain Frankie Randall a envoyé le Mexicain au tapis à la onzième reprise pour finalement lui ravir aux points le titre WBC des super-légers. A 31 ans, Chavez a concédé la première défaite d'une carrière riche de 89 succès (77 gagnés avant la limite), bien que bon nombre d'observateurs aient déjà considéré comme un faux pas le seul match nul - très contestable et d'ailleurs très discuté - de son palmarès, face à l'Américain Pernell Whitaker en septembre dernier, titre WBC des welters de ce dernier en jeu.

Le juge américain Chuck Giampa et le Portoricain Angel Guzman ont tous deux donné la victoire à Randall - respectivement 116-111 et 114-113 - tandis que le pointage du Mexicain Abraham Chavarria fut favorable à son compatriote (114-113). Les deux points de pénalité infligés par l'arbitre Richard Steele à Chavez ont pesé lourd dans la balance. A 32 ans, Randall a enregistré la 49e victoire de sa carrière pour deux défaites et un nul.

Je suis toujours le champion et je veux une revanche, a lancé le Mexicain qui a critiqué vivement le verdict: Comment aurait-il pu gagner? Il ne m'a jamais fait mal. Il m'a envoyé au tapis par surprise mais on ne peut pas juger un combat sur une chute. Je suis très mécontent de Richard Steele. Pourtant Steele est celui qui avait arrêté l'Américain Meldrick Taylor à deux secondes de la fin de son combat avec Chavez alors que ce dernier était mené aux points.

Les coups bas pénalisés ont certes coûté la victoire au Mexicain, mais cela n'enlève rien à la performance de Randall. Son jab fut plus efficace, il a bien contré et infligé à Chavez son premier passage au tapis en 91 combats.

Comme à son habitude, le Mexicain s'est illustré par des combinaisons à la tête puis des attaques sauvages au corps qui ont fait souffrir Randall. Ce sont aussi des coups au corps, mais bas, qui ont nui au champion.

A la huitième reprise, Randall a envoyé une série de 13 coups restés sans réponse. Trois rounds plus tard, les deux hommes étaient au centre du ring quand l'Américain a surpris le champion sur un contre du droit. Chavez s'est retrouvé assis, mais il s'est relevé au compte de «3», quelques secondes avant le coup de gong.

Convaincu de sa victoire, Randall a passé la reprise finale à tourner sur le ring, porté par les USA, USA du public, parvenant à échapper à une ruée du Mexicain juste avant le gong.

J'ai connu l'enfer mais j'y suis parvenu, s'est réjoui Randall qui, s'il n'a empoché que 300.000 dollars (contre 1,2 million pour Chavez), restera dans l'histoire comme le premier à avoir battu Julio Cesar Chavez. (AFP.)