Accueil

Radio Mikl, Jack et Toph, coqueluches des ados, reviennent sur NRJ Belgique : Première libre antenne européenne

Temps de lecture: 2 min

PARIS

DE NOTRE CORRESPONDANTE

Leurs jeunes fans belges n'osaient plus y croire. Mais si, Sans interdit, la libre antenne d'NRJ, revient en Belgique. La France avait confisqué aux ados leur émission de radio favorite, car Mikl, Toph et Jack, aux talents très enviés, avaient pour mission de sauver la tranche 21 heures-minuit d'NRJ France. Rien que ça.

Un moment diffusé en simultané sur les ondes belges, le Sans interdit fabriqué dans les studios parisiens et devenu franco-français, a été remplacé à Bruxelles par NPLP, NRJ pète les plombs, abandonnant les ados à leurs blogs pour exprimer leur rage et les contraignant à écouter nos trois lascars via le net. Leur pari relevé haut la main en France, ils ont même été crédités d'un passage chez Ardisson, dans Tout le monde en parle. Quant à NPLP, il a continué à faire de NRJ Belgique la numéro un chez les jeunes. « Avec le retour possible de Sans interdit, j'avais donc le choix entre une Porsche et une Ferrari », explique le nouveau directeur de la radio, Bruno Vansieleghem.

Prouesses techniques

« Internet dans la voiture, ça l'fait pas trop », argue Mikl. Alors, dimanche soir, ils reviennent pour une émission depuis Bruxelles, qui sera mensuelle. Surtout, celle-ci est le prélude à un événement : lundi soir démarre la première libre antenne européenne francophone. De retour dans les locaux parisiens d'NRJ, Sans interdit sera diffusée non seulement dans l'Hexagone, mais aussi en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Les trois prodiges sont très fiers d'annoncer que leur nouveau site est adapté à sa nouvelle dimension géographique : www.mikl.eu.com

« Nous avions une émission de qualité enviée par la France, qui est venue la chercher. A la suite de différents problèmes, notamment techniques, les Belges en ont été privés. A présent qu'ils sont résolus, ce serait dommage de ne pas en profiter à nouveau », raconte Bruno Vansieleghem.

Le groupe NRJ, implanté dans dix pays européens, affiche donc ses ambitions. « Et de toute façon, pour le Lillois, le Marseillais est un étranger. Lille est plus proche de la Belgique que Marseille, alors pourquoi ne pas diffuser l'émission dans l'espace européen francophone ? », explique Mikl. La radio reste autrement plus pratique qu'internet.

Le dispositif technique mis en place par les stations NRJ des pays concernés est complexe, mais déjà rodé. « Pour garder la notion de proximité avec l'auditeur, autour d'un tronc commun, il y aura des speaks, des séquences parlées de six minutes, propres à chaque pays, que les animateurs vont enregistrer pendant la musique ou la pub. C'est ce qu'ils faisaient déjà pour les grandes régions de France. Si Anderlecht joue le même soir que le PSG, il sera possible de parler des deux ! », explique Bruno Vansieleghem. Et chaque pays aura son propre numéro d'appel pour intervenir dans l'émission.

« Sans interdit », NRJ, 21 h

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    La Une Le fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une