Accueil

Qu'est-il devenu ? Saint-Preux

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Qu'est-il devenu ?

Sans doute vous êtes-vous déjà demandé : « Tiens, mais qu'est-ce qu'ils deviennent ? » Pendant l'été, « Le Soir » répond à la question. Aujourd'hui, Saint-Preux. Par SOPHIE LEJOLY (st.)

Saint-Preux. Le nom ne dit plus grand-chose, et pourtant... Son « Concerto pour une voix » a été sur toutes les lèvres dans les années 70. L'homme a été une gloire de la musique populaire, maniant le piano comme André Rieu fait pleurer son violon. Un look de romantique écorché vif, des textes sirupeux sur des mélodies mélancoliques lui ont suffi à imprimer sa marque de fabrique et à enthousiasmer la génération post-soixante-huitarde.

Son histoire commence dans un village de Vendée, en 1948, où Saint-Preux grandit dans une famille de quatre enfants. Sa mère, musicienne, l'encourage dans sa passion de la musique. A quatorze ans, il part à Paris, continuer ses études musicales. En 1969, il participe au Festival de Sopot, en Pologne, où il présente sa première oeuvre en création mondiale. C'est le succès.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs