Accueil

Vieillesse Vulpia développe trois projets de maisons de repos dans la province : Résidences : 350 « nouveaux » lits

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Finir ses jours dans un home ? L’idée n’a, a priori, rien de bien séduisant… Pourtant, les maisons de repos sont en pleine évolution : la législation impose aux exploitants la rénovation et la mise aux normes très poussées de leurs infrastructures pour 2015. Mais parallèlement, un moratoire limite le nombre de lits « agréés » en Région wallonne. Il est quasiment impossible d’en créer. La tendance actuelle est donc de voir de grands groupes racheter les lits des petites structures pour les réunir dans des bâtiments plus vastes et plus récents. Conséquences pour les résidents ? Certes, des maisons plus accueillantes et plus agréables, mais aussi bien plus chères que les vieux homes encore accessibles, qui ferment les uns après les autres, faute de rentabilité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs