Accueil

SON PERE ETAIT MAX LINDER MAUD LINDER,FILLE DE LA STAR DU MUET,SE SOUVIENT DANS UN LIVRE.INTERVIEW

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

CINÉMA

SON PÈRE

ÉTAIT MAX LINDER

Maud Linder, fille de la star du muet, se souvient dans un livre. Interview

Le 1er novembre 1925. Dans une chambre de l'hôtel Kleber, à Paris, Max Linder, populaire artiste de cinéma depuis 20 ans, se donne la mort à 42 ans en s'ouvrant les veines du poignet gauche avec une lame de rasoir. Il entraîne dans l'au-delà sa jeune femme. Le couple est couché dans un lit. Sur la cheminée, un flacon de barbiturique. Neurasthénique, fou de passion et de jalousie envers son épouse de 19 ans, Ninette, le comique, acteur, auteur, réalisateur, a commis l'irrémédiable alors qu'il est célèbre jusqu'aux États-Unis, salué par Chaplin (1), aimé du public mondial qui a fait un triomphe à ses films «Max décoré», «Les Vacances de Max», «Le Duel de Max», «L'Étroit Mousquetaire», «Sept ans de malheur», etc.

Les suicidés laissent une petite fille de 16 mois, Maud Linder...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs