Les aveux de Misha Defonseca

« Je me suis raconté une vie, une autre vie. Je demande pardon », déclare-t-elle au « Soir », mettant ainsi fin à une vive polémique.

Dans la journée de jeudi, « Le Soir » avait présenté à Mme Defonseca des preuves irréfutables, rassemblant notamment la biographie de résistant de son père et le témoignage confondant d’une de ses cousines retrouvées à Bruxelles. C’est à la lecture des informations que s’apprêtait à publier « Le Soir » que Mme Defonseca a admis ce qu’elle réfutait depuis tant d’années. Jeudi matin encore, lesoir.be publiait les affirmations de Misha Defonseca, s’affirmant juive et proclamant la réalité de son histoire.

Le livre « autobiographique » de Misha Defonseca a été adapté dans un film eponyme réalisé par Vera Belmont. Plus de 6 millions de spectateurs l’ont déjà vu. Il devrait être présenté la semaine prochaine en Allemagne.