Accueil

Transport Perte de 2,5 milliards de francs City Bird trébuche sur la Sabena

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Transport Perte de 2,5 milliards de francs City Bird trébuche sur la Sabena BERNARD DEMONTY

Si l'on en croit les compagnies basées à Bruxelles, le virus des difficultés financières de la Sabena est contagieux. Jeudi, Virgin Express attribuait une partie de sa perte aux tarifs bradés de la Sabena. Et, vendredi, City Bird, spécialisé dans le cargo et le charter, a également justifié son résultat catastrophique par le désarroi de la compagnie nationale. En 2000, City Bird a réalisé une perte de 2,5 milliards de francs, contre un bénéfice de 153.000F en 1999. Le chiffre d'affaires a, en revanche progressé de 41%, pour s'établir à 8,7 milliards.

En quoi la situation de la Sabena peut-elle avoir un rapport avec le déficit d'un concurrent? Pour comprendre, il faut se rémémorer un contrat conclu en 1997 entre les deux compagnies. En vertu de cette convention, City Bird mettait à la disposition de la Sabena deux avions MD-11, pour une période courant jusqu'en 2003. Ce contrat devait rapporter 4 milliards de francs à City Bird d'ici à l'échéance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs