Accueil

Tubize seul en tête du classement Après Vieux-Heverlee-Louvain, c'est au tour de Walhain de s'incliner contre les Tubiziens L'exclusion de Siméons fut déterminante WALHAIN 2 TUBIZE 3 Le mur défensif n'a craqué qu'à la dernière minute SPA 1 RC MALINES 1 Le Lyra rejoint l'Union in extremis LYRA 1 UNION 1 Un point mérité pour Sprimont OLYMOICS 1 SPRIMONT 1 Echos

Temps de lecture: 6 min

Tubize seul en tête du classement

Après Vieux-Heverlee-Louvain, c'est au tour de Walhain de s'incliner contre les Tubiziens

JEAN-FRANCOIS DELISSE

Considérés tous deux comme les grands favoris de la série au même titre que les coalisés de Vieux-Heverlee-Louvain, Walhinois et Tubiziens se sont affrontés ce week-end lors d'un duel au sommet qui s'est joué sur un coup de dés. Des errements coupables en défense ainsi que l'exclusion stupide de Siméons ont sans doute coûté les trois points à Walhain, qui doit provisoirement laisser filer Tubize, une formation qui aura impressionné davantage par ses individualités que par son collectif. Dans le sillage des hommes de Philippe Saint-Jean, les coalisés louvanistes, vainqueurs à Tongres, s'accrochent, tandis que Walhain et l'Olympic, contraint au partage par Sprimont, décrochent.

Quant aux autres cercles francophones et bruxellois, ils ont dû se contenter d'un match nul, comme Spa, face au Racing Malinois, ou l'Union, rejoint sur le fil par le Lyra. Verviers était exempt ce week-end.·

L'exclusion de Siméons fut déterminante

Walhain 2

Tubize 3

Walhain : Demoulin, Vardar, De Heug, Beersaerts, Vangest (86emn : Adikti), Hochstenbach, De Vuijst, Degreef (83emn : Nanni), Lambrechts, Rguibi, Siméons. Entraîneur : Hidalgo.

Tubize : Cousin, Neels, M'Vemba, Arnould, Fasano, Stilmant, Deraeve, Demol, Remy (70emn : Sbaa), Saboga (58emn : Debroyer), Bula.

Entraîneur : Saint-Jean

Arbitre : Hemberg.

Assistance : 1.300 spectateurs.

Buts : 20emn : Rguibi sur pen. (1-0) ; 47emn : M'Vemba (1-1) ; 62emn : Siméons (2-1) ; 63emn : Remy (2-2) ; 84emn : Debroyer (2-3).

Cartes jaunes : Bula, Vardar, Beersaerts.

Carte rouge : Siméons (79emn).

JEAN-FRANÇOIS DELISSE

Très attendu , ce derby tardait à démarrer. Mais ce sont les Walhinois qui se montraient d'abord les plus saignants en zone de vérité, Cousin déviant de justesse un envoi de Siméons, juste avant que Hochstenbach ne soit déséquilibré par Fasano dans le rectangle. Rguibi exécutait la sentence et l'entrejeu de Walhain contrôlait aisément la suite des opérations, à l'exception d'une échappée belle de Demol ponctuée d'une tête trop faiblarde de M'Vemba en vue du repos.

Le même joueur avait plus de chance après la pause, en parvenant à tromper Demoulin au milieu de deux défenseurs du Wallonia. Tubize sentait son adversaire à sa portée et augmentait la presssion, mais sur un contre rondement mené par De Vuijst, Siméons s'échappait pour crucifier le dernier rempart tubizien.

Pourtant, dès la minute suivante, Remy mettait fin à un cafouillage pour rétablir la parité. Walhain est battu par Walhain aujourd'hui, pestait après la rencontre René Hidalgo. Il n'avait pas tort car, outre les deux premiers buts concédés par ses joueurs alors que ceux-ci semblaient parfaitement évitables, son buteur Siméons commettait une erreur impardonnable en se vengeant ostensiblement sur Fasano, coupable, selon lui, de lui avoir donné un coup de coude au visage. Logiquement exclu, il permettait ainsi aux Tubiziens de terminer la rencontre en supériorité numérique, ce dont profitait Debroyer servi sur un plateau par Bula. ·

Le mur défensif n'a craqué qu'à la dernière minute

Spa 1

RC Malines 1

Spa : Jacquemin, Winkin, Serafi, Stini, Bachelet, Raxhon (60e mn : Mutsch), Fitschy, Ruiz-Marin (56e mn : Delhez), Spailier, Thunus (90e mn : Deniz), Charrette.

RC Malines : Mertens, Goevaerts, Janssens, Sluyts (78e mn : Deprée), Slachmuylders, Sleven, Damman (68e mn : Karami), Johansson, Elsen, Scheers, Nechelput (92e mn : Monnier).

Arbitre : Thiry.

Assistance : 750 spectateurs.

Buts : 21e mn : Charrette sur pen. (1-0) ; 90(+2)emn : Slachmuylders (1-1).

Cartes jaunes : Fitschy, Spailier, Winkin, Goevaerts, Sluyts, Nechelput, Scheers.

MARTIAL WATRIN

Bien que toujours invaincu, Spa a concédé dans les arrêts de jeu ses deux premiers points à domicile, après avoir résisté avec acharnement à une formation malinoise largement supérieure sur le plan technique. D'ailleurs, sans le brio de Philippe Jacquemin, les Ardennais auraient eu bien du mal à empocher la moindre unité. Malmené durant le premier quart d'heure par le tandem de choc Nechelput-Slachmuylders, Spa obtint à la 21e un penalty très léger que transforma Charrette. Plus que jamais, Malines monopolisa le ballon, se heurtant à un mur défensif commandé par l'impérial Stini.

Après le repos, Nechelput fut très près d'égaliser de la tête mais c'était sans compter sur Jacquemin. Sur des contres, Charrette et Thunus manquèrent de doubler la marque, mais ce fut finalement Malines qui, dans les arrêts de jeu, arracha un point mérité grâce à un tir de biais de Slachmuylders.·

Le Lyra rejoint l'Union in extremis

Lyra 1

Union 1

Lyra : Claes, Langmans, Boormans (75emn : Alpaerts), Joos , Michiels, Thijs, Vanderheyden, Ory, Vanhoof (66emn : Sylverans), Leemans, Van Looy. Entraîneur : Bevers

Union : Coppens, Peeters, Mangubu (62emn : Scozzari), Zaccaria, Janssens, Walschap, Mangin (59emn : Determe), Flammini, Russo, Vergeylen, Francis (71emn : Malki Sabah). Entraîneur : Crahay

Arbitre : Bylois.

Assistance : 500 spectateurs.

Buts : 73emn : Sabah (0-1) ; 90(+1)emn : Joos (1-1).

Cartes jaunes : Langmans, Leemans, Flamini.

JULIEN LEPEER

Très limités offensivement, les Pallieters n'allaient jamais parvenir à développer un semblant de jeu collectif. Les Bruxellois n'en profitaient pourtant pas et ne se créaient qu'une malheureuse occasion en début de match. La première mi-temps se terminait sur rythme de sénateur.

Lors de la seconde période, les protégés de Joël Crahay trouvaient enfin leurs automatismes et bénéficiaient surtout de la forme de l'infatigable Russo, à la base des deux seules véritables opportunités de ses couleurs. Son premier centre à la 61e mn était repris par Francis au petit rectangle mais Claes intervenait habilement, alors que le second trouvait le jeune Malki Sabah qui n'avait plus qu'à conclure. Tout semblait alors dit, mais dans les arrêts de jeu, Joos transformait un coup franc idéalement placé et « volait » ainsi deux points à l'Union.·

Un point mérité pour Sprimont

OlOlympic 1

Sprimont 1

Olympic : Alexandre, Delière, Eputa, Biondo, Moreau, Houche, Deglas, Da Silva, Ghislain, El Madkouri (18emn : Catinus, 71emn : Avci), Bilwani.

Entraîneur : Thairet.

Sprimont : Barrettara, Ozdemir, Verdone, Degraeve (77emn : Nagui), Turco, Belli (80emn : Sougnez), Ipan-Mozu, Baers, Dogruel, Lebe (90emn : Molnar), Mampuya.

Entraîneur : Riga.

Arbitre : M.Simon.

Assistance : 500 spectateurs.

Buts : 2emn : Ghislain (1-0) ; 23emn : Mampuya sur pen. (1-1).

Cartes jaunes : Alexandre, Ozdemir, Biondo, Nagui.

L'Olympic ouvrait le score en tout début de match grâce à un centre d'El Madkouri qu'exploitait Ghislain. Mais les Sprimontois ne se décourageaient pas, prenant même le match en main, pour égaliser méritoirement à la suite d'un penalty sifflé pour une faute d'Alexandre sur Lebe. Verdone le tirait mais son envoi aboutissait sur l'intérieur du poteau. Mampuya, qui avait bien suivi, n'avait plus qu'à pousser le ballon dans le but hennuyer.

La deuxième mi-temps fut tout aussi intéressante et dominée principalement par Sprimont. L'Olympic esquissa bien une réaction, mais ne se créa que de maigres occasions, contrairement à son hôte. Le match se terminait par un partage, mais l'entraîneur carolo Patrick Thairet, peu enthousiaste, considérait que le jeu pratiqué par ses joueurs avait été abominable.·

Echos

Tournai. Claude Verspaille devra se passer, pour le reste de la saison, des services de son buteur Carneau qui, trop absorbé par ses obligations professionnelles, a décidé de casser son contrat. Lambo et Accursi seront suspendus respectivement pour trois et quatre semaines, à partir du week-end prochain, si bien qu'ils manqueront le derby tant attendu contre les Francs Borains.

Verviers. Exempts ce week-end, les Verviétois ont joué deux matchs amicaux ces derniers jours. Contre Eupen (défaite 4-1, Pirotte ayant marqué pour les Béliers) et face aux espoirs du Sporting de Charleroi, renforcés par Foguenne, Atasever, Herreman, Fernandez, Calvo et Etchi (victoire verviétoise par 2 buts à 1, Raets prenant les deux réalisations du club de D3B à son compte).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une