Un CD lounge belgo-mauricien

Un CD lounge belgo-mauricien

Il fut un temps où la communication des hôtels ou restaurants passait par la seule publicité. Aujourd'hui, depuis l'exemple couronné de succès de l'hôtel Costes (un million de CD vendus) ou du Buddha Bar à Paris, le disque de musique dite « lounge » est le dernier must.

Quand la société belge Languages of Forms a proposé à Patrice Binet-Decamps, le directeur de la chaîne d'hôtels Constance, la réalisation d'un CD qui participerait à la renommée internationale de ces bijoux des Mascareignes, celui-ci ne pouvait qu'être séduit : « Moi je suis un marchand de soupe, dit-il ; quand j'ai demandé à Languages of Forms de travailler sur le « branding » du groupe Constance, on a dévié sur l'idée d'un CD. En fait, aujourd'hui on vend une image à travers le son, alors qu'avant on se contentait de posters ».

Tom de Graeve, de Language of Forms, connu pour son projet MusicCity qui devait créer une grande salle de spectacles sur le site de Tour et Taxis, a tout de suite imaginé un disque différent des compilations lounge habituelles, dans la mesure où il devait s'agir de musiques entièrement inédites réalisées par des musiciens mauriciens sur des nappes synthétiques d'abord conçues en Belgique par des musiciens belges.

De Graeve a réuni les meilleurs musiciens de l'île autour de Menwar, un chanteur percussionniste très populaire à Maurice, pour former le groupe Tandela. Mieux encore, ce groupe a tellement de potentiel qu'il envisage de tourner, notamment dans les festivals d'été européens.

Deux autres CD seront bientôt réalisés pour les deux autres hôtels du groupe Constance, le « Belle Mare Plage » à Maurice et « Le Lémuria Resort » aux Seychelles.

Le disque « Le prince Maurice » déjà disponible en Belgique, avant une sortie programmée en France et en Italie, est une fusion lounge réussie entre beats électroniques et percussions mauriciennes sur une ambiance jazzy propre à ce type d'hôtel de luxe. La ravanne, le veena, le tambour d'eau, le sitar et la sanza apportent les épices sonores qui, tels la noix de muscade, le poivre, le gingembre, la cardamome, le clou de girofle, l'anis et la cannelle, inspirent ce parfum des îles... (T.C.)

« Le prince Maurice » by Tandela (CD Labels-Virgin).

Sur le même sujet
MusiqueMaurice