Accueil

Auto Transformer son véhicule en « utilitaire léger » : Une voiture aux frais du fisc ? Pas si simple

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis le 1er janvier 2012, le calcul de l’avantage fiscal sur les voitures de société se base sur la valeur catalogue du véhicule et sur son coefficient CO2. Mais pour les « utilitaires légers » ou les « camionnettes », rien ne change. L’avantage fiscal reste basé sur la répartition réelle entre les utilisations privées et professionnelles du véhicule. Vu les avantages fiscaux attribués aux « utilitaires légers », certains indépendants ou dirigeants d’entreprise pourraient être tentés de remplacer leur voiture standard par ces utilitaires. Mais le fisc veille.

Et un tel changement ne sera réellement intéressant fiscalement que pour les professionnels qui en ont réellement besoin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs