Accueil

France 2 « Secrets d’histoire », de Stéphane Bern, à ne pas confondre avec « Secret story », quoique… : Vous saurez tout sur le zizi de Napoléon

Temps de lecture: 2 min

PARIS

DE NOTRE CORRESPONDANTE

Le sperme de Napoléon, c’était de l’eau, disait Joséphine », explique un « historien renommé », sollicité par Stéphane Bern pour son émission. Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous livrer le nom de cet érudit visiblement poète à ses heures, car la version de ce Secrets d’histoire que nous avons visionnée ne comportait pas encore les bancs-titres, qui permettent de l’identifier. Il ne sera démasqué que lors de la diffusion.

« Pas une flèche au lit »

Avec le même intitulé que la téléréalité du vendredi sur TF1 (Secret Story, et Secrets d’histoire pour France 2), le téléspectateur était en droit de s’attendre à entendre parler cul(ture). Il ne sera pas déçu. « Napoléon, ce n’était pas une flèche au lit », ou « Avec lui, ça allait aussi vite que les repas qu’il engloutissait, c’est dire ! », le tout dans la bouche d’agrégés, ça vous dérouillerait une collection de Lagarde et Michard. Il y a des concessions à faire pour qu’une matière passe des bancs de l’école au prime time.

Dans ce numéro intitulé Napoléon et les femmes, Stéphane Bern propose de nous dévoiler « quel genre d’amant était l’ogre corse », à la découverte d’« un Napoléon inédit côté cœur, à travers les femmes qu’il a aimées. » Le tout commence sur un générique de Da Vinci code façon Ron Howard. Et s’achève dans le pieu de l’Empereur.

L’émission pourrait s’appeler Secrets d’alcôve, tant il faut tamiser la dose de détails intimes racontés par des « spécialistes » qui parlent comme s’ils avaient été cachés sous le lit, pour enfin avoir accès à l’Histoire. En ce sens, il s’agit d’avantage d’un divertissement que d’un documentaire, agrémenté de reconstitutions superflues et d’extraits de films. Le résultat est distrayant.

Le programme présente l’intérêt de pénétrer dans les coulisses des lieux de pouvoir – « et de passions », ajoute la production –, dans les châteaux de la Malmaison, de Compiègne et de Fontainebleau. A la Malmaison, par exemple, nous explorons la bibliothèque de Napoléon, et dénichons ce petit escalier secret qui mène directement à sa chambre.

Pour en revenir à la consistance du sperme de l’empereur, le fait qu’il ne pouvait pas avoir d’enfant avec Joséphine de Beauharnais l’aurait un temps traumatisé. Mais lorsqu’il s’aperçut que le problème venait de l’impératrice, déjà mère deux fois, mais « sans doute ménopausée très tôt », il se tourna vers Marie-Louise d’Autriche, qui donnera naissance à l’Aiglon.

Secrets d’histoire, France 2, 20 h 50.

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    La Une Le fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une