Revenir à l'article

Dix civils dont sept enfants tués: l’armée américaine reconnaît que sa dernière frappe en Afghanistan était une «erreur tragique»