Revenir à l'article

Vincent Van Quickenborne présente sa réforme du droit pénal sexuel: «Il y a viol s’il n’y a pas eu consentement»