Revenir à l'article

549 emplois supprimés chez Kuehne+Nagel: les syndicats dénoncent un sabotage