Revenir à l'article

«L’OMS a pensé que c’était diplomatiquement délicat»: pourquoi le nouveau variant s’appelle-t-il Omicron?