Revenir à l'article

La crise des médecins généralistes: «Chaque semaine, des patients m’appellent et je les remballe»