Revenir à l'article

Crimes de guerre en Ukraine et en Arménie: «Quand la propagande autorise le crime sadique, le chef ne manque jamais d’employés»