Loi «sécurité globale»: des manifestations rassemblent 133.000 Français et provoquent des heurts à Paris et dans plusieurs métropoles

Place de la Bastille, Paris
 
Ingrid Betancourt, franco-colombienne, avait été candidate à l’élection présidentielle en Colombie avant d’être enlevée par les Farc et retenue prisonnière pendant six ans dans la jungle amazonienne.
Les images sont mauvaises (elles proviennent d’une caméra de vidéosurveillance), mais plus que suffisantes pour réaliser la violence de la situation.
Plusieurs Etats dirigés par le parti nationaliste hindou du Premier ministre Narendra Modi s’apprêtent à adopter des lois contre le «love djihad».
RTX7BK24
Highclere Castle, site de tournage de «Downton Abbey», ne reçoit quasiment plus de visiteurs pour des fêtes costumées et le reste des activités est en berne également.
Michel Zecler, producteur de musique, a été roué de coups par des fonctionnaires de police dans l’entrée de son studio de musique du XVIIe arrondissement de Paris.
Des manifestants brandissent un drapeau européen devant le Parlement britannique, à Londres, le 10 juin 2020
Sept centres Covisan ont été mis en place à Paris et trois en banlieue.
Les embarcations utilisées par les migrants pour rejoindre les îles Canaries.
HOMMEARBREOK
Le président sortant des Etats-Unis, le Républicain Donald Trump
Les Premiers ministres hongrois, Viktor Orban (à dr.), et polonais Mateusz Morawiecki, campent sur leur position.
«Parler».
s-b-vonlanthen-IPubTLY7Ji0-unsplash
alain-wong-f-oxr0Lk5EU-unsplash
d-20201016-GJFWUA 2020-10-16 20_54_30
Le choix de la rédaction
  1. Les théories du complot ont une fonction «anxiolytique»: elles nous rassurent et nous donnent l’illusion de maîtriser ce qui n’est pas maîtrisable.

    Coronavirus: les antivaccins occupent les réseaux sociaux plus que jamais

  2. Alexander De Croo

    Sport, maisons de repos, fêtes de fin d'année: ce qu'on peut faire et ne pas faire

  3. Sept centres Covisan ont été mis en place à Paris et trois en banlieue.

    Coronavirus: Paris, moins rouge que la verte province

La chronique
  • La chronique de Carta Academica: «La vulnérabilité hydrique ou la nécessité de repenser une continuité entre le logement et les espaces publics»

    Avez-vous jamais pensé au nombre de fois que vous avez utilisé de l’eau dans une journée ? À cette gourde que vous avez remplie avant de préparer votre sac ? À cette casserole d’eau mise à bouillir pour des pâtes ou du riz ? À cette vaisselle quotidienne ? À ces quatre ou cinq chasses d’eau tirées chaque jour ? À ce brossage de dents ? Au linge lavé en machine ? À cette douche prise pour vous sentir fraîche/frais et prête/prêt à vous lancer dans la rue ou plonger dans le sommeil ?

    Pour ces multiples usages, les Belges, qu’ils soient riches ou pauvres, consomment chez eux 95 litres d’eau en moyenne par jour et par personne. De cette petite centaine de litres, environ 75 % va à la trilogie « soin du corps, lavage du linge et utilisation des toilettes ». En volume, les usages de l’eau concernent donc avant tout l’intimité, la relation « de soi à soi ».

    La Belgique plutôt bien outillée mais…

    En Belgique, le...

    Lire la suite

  • Courageux. Responsable. Collectif: la situation sanitaire l’impose

    C’est très courageux et hyper responsable. Sans fausse note – apparente –, les dirigeants politiques ont pris les décisions que la réalité sanitaire imposait. Avec pour seul objectif la crise de la santé. Et sur un seul constat : nous sommes toujours en pleine tempête.

    Ce n’est pas une obsession, c’est l’évidence : tant que le virus sera là, rien ne peut reprendre, ni l’économie, ni la vie normale, ni la vie sociale. Parce que le virus, c’est la maladie et encore aujourd’hui à un taux...

    Lire la suite